Les Bleus ratent le podium

  • A
  • A
Les Bleus ratent le podium
@ Reuters
Partagez sur :

JO 2010 - La France a terminé 4e en combiné nordique par équipes et patinage de vitesse.

JO 2010 - La France a terminé 4e en combiné nordique par équipes et patinage de vitesse. Même le meilleur ne suffit pas toujours. Jason-Lamy Chappuis et le relais tricolore (Francois Braud, Sébastien Lacroix et Maxime Laheurte) l'ont appris leurs dépens mardi. Après un premier parcours en saut plutôt bien maîtrisé, c'est avec 43 secondes et la cinquième place qu'ils ont entamé le relais 4x5 kilomètres. Une première partie qui se déroule parfaitement puisque Maxime Laheurte se cale dans un peloton avec la Norvège, Australie, Allemagne et le Japon. Lors de la deuxième ronde avec François Braud, les Bleus, au coude à coude avec l'Allemagne, pointent à 16 secondes du groupe de tête composé de l'Autriche et des Etats-Unis. François Braud transmet alors le relais à Sébastien Lacroix dans une position intéressante pour la médaille. Mais c'est lors de ce relais que tout va se gâter pour les Bleus. Car Lacroix, un peu plus juste au saut (123 m) que ses camarades, surjoue son début de relais. Un effort qu'il va payer très chèrement dans sa deuxième boucle. L'écart est fait puisque Lamy-Chappuis prend son relais avec 21 secondes de retard sur Kircheisen, le dernier relayeur allemand. Un écart trop important, même pour le leader de la Coupe du monde. Le Jurassien a énormément progressé à ski ces dernières années mais cela ne suffit pas. Contin au pied du podium en patinage de vitesse Kircheisen parvient lui à combler une partie de son retard sur le duo Steicher-Demong. Il parviendra à les avoir en ligne de mire avec 9 secondes de retard à un moment donné. Mais l'Autrichien Stecher a des fourmis dans les jambes et il accélère à sa guise dans le dernier tour pour déposer Bill Demong. L'Autriche conserve donc son titre tandis que les Bleus finissent au pied du podium comme lors des Mondiaux de 2009. Sixième du 5 000 mètres samedi dernier, Alexis Contin nourrissait de vrais espoirs de podium pour le 10 000 mètres de patinage de vitesse. L'anneau de vitesse de Richmond ne lui a cependant pas vraiment porté chance. Pour une médaille tout du moins. Placé dans la paire 6 face à l'Allemand Marco Weber (qui termine à 23 secondes du Français), il a réalisé un 10 000 mètres de très haut niveau bouclé en 13'12''11. Après la disqualification du favori, le Néerlandais Sven Kramer, cette performance le place à la 4e place à 5 secondes du podium. Une performance pleine de promesses pour le natif de Saint-Malo.