Les Bleus ratent le coche

  • A
  • A
Les Bleus ratent le coche
Partagez sur :

L'équipe de France a laissé passer une première chance de qualification pour les Jeux en s'inclinant samedi à Tourcoing en demi-finale du tournoi de pré-qualification olympique face à la Belgique (3-2 ; 25-19, 22-25, 26-24, 23-25, 15-12). Le tie-break a été fatal aux troupes de Philippe Blain, qui devraient disposer d'une dernière opportunité de voir Londres à l'occasion d'un tournoi de qualification mondial en juin prochain.

L'équipe de France a laissé passer une première chance de qualification pour les Jeux en s'inclinant samedi à Tourcoing en demi-finale du tournoi de pré-qualification olympique face à la Belgique (3-2 ; 25-19, 22-25, 26-24, 23-25, 15-12). Le tie-break a été fatal aux troupes de Philippe Blain, qui devraient disposer d'une dernière opportunité de voir Londres à l'occasion d'un tournoi de qualification mondial en juin prochain. Les demi-finales des tournois de pré-qualification olympique ne sourient définitivement pas aux Bleus. Après y avoir abandonné tout espoir de participer aux Jeux de Pékin il y a quatre ans, la faute à une République tchèque souveraine (3-0), l'équipe de France a de nouveau trébuché au même stade de l'édition 2011 de la compétition, ce samedi du côté de la salle Pierre-Dumortier de Tourcoing. C'est cette fois la Belgique qui a pris un malin plaisir à contrecarrer les plans tricolores, imposant sa loi à l'issue d'un âpre combat, le tie-break ayant été nécessaire pour faire pencher la balance en faveur du squad venu d'outre-Quiévrain (3-2 ; 25-19, 22-25, 26-24, 23-25, 15-12). La Belgique ou un adversaire qui cause bien des soucis aux Bleus, en atteste la victoire glanée par les hommes de Claudio Gewehr face à ceux de Philippe Blain lors de la 2e journée de la phase de groupes du dernier Euro (3-1), le 11 septembre dernier. Earvin Ngapeth et ses partenaires le vérifient d'entrée de jeu ce samedi, les Belges combinant puissance et défense de fer (8 contres) pour rafler le premier set (25-19). Les Français, tombeurs de la Grèce (3-0) et de l'Allemagne (3-2), mercredi et jeudi, réagissent et reviennent à hauteur en empochant la 2e manche (25-22) pour donner le coup d'envoi d'un chassé-croisé qui se poursuit dans les 3e et 4e sets, manches qui voient Belges et Français commettre à tour de rôle 10 erreurs. Le bras de fer tourne finalement à l'avantage des Belges après un tie-break bien négocié (15-12). Les Bleus tombent mais ne connaissent pas le même sort que leurs homologues féminins, restant ainsi en vie dans la course aux JO, grâce à leur 17e rang dans la hiérarchie planétaire qui devrait leur offrir une participation à un tournoi de qualification mondial à quatre équipes, du 8 au 10 juin prochain. Il s'agira, cette fois, de ne pas se manquer. Au risque de ne jamais répondre à l'appel de Londres...