Les Bleus prennent une leçon

  • A
  • A
Les Bleus prennent une leçon
@ Reuters
Partagez sur :

BASKET - L'équipe de France a été balayée par le Canada pour une 2e défaite en 2 jours.

BASKET - L'équipe de France a été balayée par le Canada pour une 2e défaite en 2 jours. Bien sûr il reste quatre matches de préparation aux Bleus pour se rassurer avant de rallier la Turquie, théâtre du prochain Championnat du monde de basket. Seulement, après les deux gifles que viennent d'encaisser les troupes de Vincent Collet face au Canada, il faudra pour cela que ces derniers montrent un tout autre visage, contre les Etats-Unis notamment. Un épouvantail que les Français s'apprêtent à défier dimanche à New York dans un match de gala qui pourrait bien tourner au cauchemar, dix ans après la finale malheureuse des JO de Sydney. Surpris la veille par une sélection nord-américaine solide sur ses bases (58-69), les partenaires de Boris Diaw avaient alors pris une leçon dont Vincent Collet escomptait tirer quelques enseignements. Mais la réaction d'orgueil espérée n'a pas survécu plus d'une poignée de minutes. Bien entrés dans la partie dans le sillage d'un Nicolas Batum volontaire pour son retour (malade, il n'avait pas pris part à la précédente rencontre, ndlr), et crédité au final de 11 points, 5 rebonds et 4 interceptions en 23 minutes, les Bleus ont très vite baissé le pied, dépassés par l'enthousiasme des locaux. Plus de 20 points d'écart au final... De 7-2 pour la France, la marque est ainsi passée à 12-24 en faveur des Canadiens, pourtant peu soutenus par un Air Canada Centre de Toronto tout juste garni de 2200 spectateurs, à l'issue du premier quart temps. Un score logiquement aggravé devant l'apathie tricolore à l'heure de la pause (25-47), au grand dam du sélectionneur national: "En terme d'agressivité, il y avait deux classes d'écart entre les deux équipes, et ça ne pardonne pas face à une formation morte de faim comme l'était le Canada aujourd'hui, regrettait Vincent Collet au terme de la confrontation. Plus qu'hier encore, les Canadiens nous ont marché dessus ce soir." Malgré un net regain de rigueur défensive et de punch après la pause, l'équipe de France, un temps revenue à -15 sous l'impulsion d'un Florent Pietrus auteur de 16 points et 3 passes en 20 minutes, rechutait à l'entame du dernier quart, trop maladroite dans ses transmissions à l'image de Nando De Colo et trop imprécise dans ses offensives pour prétendre à renverser la vapeur. Avec un famélique 33% de réussite aux shoots (73% à peine au lancer franc), les Gelabale et consorts encaissaient alors un 11-3 fatal, pour finalement s'incliner la tête basse (63-85).