Les Bleus passent à côté

  • A
  • A
Les Bleus passent à côté
Partagez sur :

L'équipe de France est éliminée de l'Euro après sa lourde défaite face à l'Espagne (66-86), jeudi à Katowice (Pologne).

Opposée à l'Espagne, jeudi à Katowice (Pologne) en quarts de finale de l'Euro, l'équipe de France n'est pas parvenue à rivaliser face à l'un des grands favoris de la compétition. Menés de bout en bout, les Bleus s'inclinent de vingt points (66-86). Ils doivent désormais retrouver la motivation pour espérer accrocher au moins la 6e place, synonyme de qualification pour le Mondial 2010.L'excellent parcours de l'équipe de France lors de la phase de poules de l'Euro polonais lui aura finalement joué des tours. Invaincus jusque là, les Bleus ont en effet hérité en quarts de finale de l'Espagne, qui, malgré son statut de grand favori du tournoi, n'a fini que quatrième de son groupe. "On ne sera peut-être pas favoris mais on assumera. C'est un quart de finale, un match à la vie, à la mort", avait prévenu le sélectionneur tricolore Vincent Collet. Conscients de l'enjeu et de la qualité de l'adversaire, Tony Parker et ses coéquipiers n'ont toutefois pas réussi à rivaliser, s'inclinant largement (66-86) à l'issue d'un match à sens unique. Après leur début de tournoi poussif, les Espagnols avaient prouvé la veille face à la Pologne (90-68), qu'ils étaient de retour à leur meilleur niveau. Si les Bleus débutent parfaitement la rencontre par un tir à trois points de Nicolas Batum sur une superbe passe de Ronny Turiaf (0-3, 1e), les hommes de Sergio Scariolo, l'entraîneur italien de la formation ibérique, ne mettent pas longtemps à réagir. Profitant des pertes de balle tricolores, Rudy Fernandez et ses partenaires se régalent aux tirs longues distances et creusent rapidement l'écart en fin de premier quart-temps (15-25).Finir dans les six premiers pour aller au MondialMalgré quelques contre-attaques, les hommes de Vincent Collet ne parviennent pas à refaire leur retard et voient même l'avance de Ricky Rubio et ses coéquipiers s'accentuer à la pause (32-47). Les champions du monde 2006, qui sont également vice-champions d'Europe et vice-champions olympique en titre, débutent le troisième quart-temps comme ils ont terminé le précédent, en enchaînant les trois points. Incapables d'exercer une défense agressive, les Français ne peuvent que constater les dégâts d'autant plus que Pau Gasol, du haut de ses 2,13 m, fait admirer l'étendue de son talent (28 points, 9 rebonds, 1 passe décisive).Maigre satisfaction, les Bleus remportent le quatrième quart-temps, ce qui ne les empêchent pas de s'incliner de vingt points (66-86). Auteur de douze points (4 rebonds, 1 passe), Ronny Turiaf termine meilleur marqueur français devant Boris Diaw (9 pts, 6 rbds, 2 passes). Tony Parker a quant à lui dû se contenter de six points, d'un rebond et de trois passes. Malgré la déception, les Bleus devront rapidement réagir, car ils doivent encore disputer des matches de classement avec pour objectif de finir dans les six premiers du tournoi pour obtenir directement leur billet pour le prochain championnat du monde qui se tiendra en Turquie en septembre 2010.