Les Bleus ont régalé

  • A
  • A
Les Bleus ont régalé
Partagez sur :

L'équipe de France a croqué Israël ce jeudi lors de son deuxième match de l'Euro (85-68). Une rencontre parfaitement maîtrisée pour des Tricolores solides en attaque comme en défense et qui n'ont jamais tremblé. Avec deux victoires au compteur, les hommes de Vincent Collet sont lancés avant trois gros duels, à commencer par celui qui va les opposer à l'Allemagne de Nowitzki dès vendredi.

L'équipe de France a croqué Israël ce jeudi lors de son deuxième match de l'Euro (85-68). Une rencontre parfaitement maîtrisée pour des Tricolores solides en attaque comme en défense et qui n'ont jamais tremblé. Avec deux victoires au compteur, les hommes de Vincent Collet sont lancés avant trois gros duels, à commencer par celui qui va les opposer à l'Allemagne de Nowitzki dès vendredi. L'équipe de France est définitivement lancée ! Après un premier match compliqué mais gagné, les Bleus avaient pour objectif de se mettre dans le bon tempo de cet Euro lituanien. C'est chose faite avec un match plein face à une formation israélienne qui aura eu beaucoup de mal à exister face au cinq majeur tricolore et qui enregistre à cette occasion un second revers consécutif de taille. Car il n'y a pas eu photo entre les deux équipes tant le sérieux français a fait mouche. Dès les premières secondes, l'équipe de France se montre appliquée et attentive avec des interceptions, une défense qui fait mal et une certaine réussite en attaque avec notamment Batum ou encore Gelabale à 3 points, si bien que les hommes de Vincent Collet prennent rapidement le large 17-8. L'entraîneur français commence à faire tourner et lance un Seraphin resté sur le banc contre la Lettonie dans un premier quart-temps bien maîtrisé par les Bleus et conclu par un tir primé de l'inévitable Parker (24-14). De quoi voir venir, imagine-t-on, d'autant que De Colo frappe également à longue distance (28-14) à l'entame du deuxième acte. Un premier écart qui va néanmoins fondre avec l'apparition du banc tricolore sur le parquet. Les Bleus, qui coupaient bien les lignes de passes, multiplient les approximations face à Eliyahu et compagnie qui recollent en passant un 13-0 aux Français (28-27). Collet rappelle ses hommes forts mais cela n'empêche pas Bluthenthal de permettre à Israël de passer devant 34-35 (18e). Le cinq majeur remet néanmoins le couvert avec un Parker efficace à 3 points, un Noah qui met un panier plus le lancer si bien que les Tricolores tournent à la mi-temps avec sept longueurs d'avance (42-35). Le banc n'est pas à l'aise Les Bleus sont totalement remis dans le droit chemin. Et ils vont même en ajouter une couche face à une équipe d'Israël qui multiplie les approximations en concédant nombre d'interceptions, trois secondes dans la peinture, shoots manqués... Tant mieux pour l'équipe de France, qui se régale avec notamment Batum pour les interceptions, Gelabale pour les tirs primés, Diaw pour aiguiller, Noah pour les rebonds et Parker pour les contres et la mène... Résultat, l'écart grimpe à +15 (52-35), culmine à +17 (60-43) pour se fixer à +16 à la fin du troisième quart (64-48). A part une cinquième faute rapide pour De Colo, rien de négatif à signaler. L'écart est fait, ce qui n'empêche pas Parker de soigner ses stats en inscrivant deux nouveaux paniers (68-49). Le meneur des Bleus terminera d'ailleurs avec 21 points et 8 passes pour un deuxième match plein. Alors certes, le deuxième cinq français va commettre quelques erreurs en cette fin de match, avec notamment trop de fautes, mais cela ne modifie en rien l'issue de la rencontre remportée finalement 85-66, ni l'impression lancée. Il reste désormais à confirmer contre les gros bras de ce groupe B que sont l'Allemagne, l'Italie puis la Serbie. Les Bleus en ont les moyens.