Les Bleus n'ont pas dit leur dernier mot

  • A
  • A
Les Bleus n'ont pas dit leur dernier mot
Partagez sur :

Battue par la Pologne (1-3) jeudi pour son entrée en lice dans l'Euro, l'équipe de France a réagi samedi face à l'Allemagne. Après avoir concédé le premier set, les Tricolores ont su trouver les ressources pour l'emporter 3-1 (21-25, 25-14, 25-21, 25-23). Grâce à ce succès, les Bleus peuvent espérer se qualifier pour le tour principal. Ils affrontent le pays hôte, la Turquie, dimanche pour leur dernier match de poules.

Battue par la Pologne (1-3) jeudi pour son entrée en lice dans l'Euro, l'équipe de France a réagi samedi face à l'Allemagne. Après avoir concédé le premier set, les Tricolores ont su trouver les ressources pour l'emporter 3-1 (21-25, 25-14, 25-21, 25-23). Grâce à ce succès, les Bleus peuvent espérer se qualifier pour le tour principal. Ils affrontent le pays hôte, la Turquie, dimanche pour leur dernier match de poules.Une belle victoire et de gros espoirs. Après le revers initial concédé face à la Pologne, les Tricolores se trouvaient dans une position délicate à l'heure d'affronter l'Allemagne. Cela explique peut-être le premier set complètement manqué. Absents en réception, décevants en attaque, les hommes de Philippe Blain ont réellement souffert pour contrer une équipe emmenée par le puissant Björn Andrae. Dès les premiers points, les Allemands appuient sur l'accélérateur et mènent 7-4, 12-8, 15-10 puis 19-14. Les Bleus s'inclinent finalement 25-21.Un premier acte qui n'entame cependant pas leur moral. Le début de set les conforte. Un premier contre pour lancer la machine et puis Vadeleux se met en route pour le 4-1 puis le 5-2. Il remet ça à 18-12 avec un contre suivi d'un service gagnant pour le 20-12 ! Ce deuxième set n'est qu'une formalité bouclée 25-14. Forcément réconfortés, les Tricolores poursuivent sur leur lancée et mettent rapidement la pression sur l'Allemagne. Rouzier place un premier contre pour confirmer l'impression laissée et la France mène 2-0, 4-2, 9-6, 13-8 puis 16-11.Rouzier: "Il fallait absolument gagner"Ce troisième set permet également à Antonin Rouzier de se mettre en évidence. Il défend deux ballons avant de placer une attaque gagnante et remet ça dans la foulée 17-12. Si l'Allemagne s'accroche et revient à 20-19, Vadeleux prend encore une fois ses responsabilités pour le 21-19 et c'est finalement sur une attaque de Samica que les Français remportent ce troisième set 25-20.Le quatrième et dernier set est beaucoup plus accroché. La qualité est moindre et les erreurs plus fréquentes. Cela explique peut-être ce score accroché 4-5, 7-7, 14-14... Samica, sur un contre, donne un premier avantage aux Bleus dans ce set 16-15 mais les Allemands résistent et prennent même les devants pour mener 22-20 sur une attaque manquée par Rouzier. Plutôt que de céder, les hommes de Blain ne lâchent rien et reviennent de suite par Antiga et Rouzier 23-22. A 24-23, Antiga est au service mais c'est Samica qui place l'ultime attaque gagnante 25-23."Il fallait absolument gagner car c'était comme un quart de finale pour nous. On a changé notre tactique au début du deuxième set car on avait mal commencé et ça a marché", confirme Rouzier au micro de Sport +. Ce succès permet effectivement aux Français d'envisager bien plus sereinement la suite de la compétition. Le deuxième tour est en vue et en cas de qualification de l'Allemagne, les Bleus sortiraient de la poule avec les 2 points de la victoire. Il ne reste plus qu'à confirmer contre la Turquie, dimanche.