Les Bleus frôlent l'exploit

  • A
  • A
Les Bleus frôlent l'exploit
Partagez sur :

Une semaine après avoir surpris l'Italie à Messine (3-1), l'équipe de France a longtemps cru pouvoir tenir son deuxième succès de la saison en ligue Mondiale. Mais les Bleus se sont finalement inclinés 3 sets à 2 (25-21, 22-25, 25-21, 22-25, 12-15) face à Cuba vendredi à Bercy. Une défaite frustrante qu'ils tenteront d'évacuer dès dimanche à Montbéliard face à ces mêmes Cubains.

Une semaine après avoir surpris l'Italie à Messine (3-1), l'équipe de France a longtemps cru pouvoir tenir son deuxième succès de la saison en ligue Mondiale. Mais les Bleus se sont finalement inclinés 3 sets à 2 (25-21, 22-25, 25-21, 22-25, 12-15) face à Cuba vendredi à Bercy. Une défaite frustrante qu'ils tenteront d'évacuer dès dimanche à Montbéliard face à ces mêmes Cubains. Les Bleus ont retrouvé du mordant. Après une entame catastrophique en Ligue Mondiale - six défaites de rang -, l'équipe de France s'est relancée la semaine dernière contre l'Italie grâce à une belle victoire à Messine (3-1), suivie d'une courte défaite subie à Catane (3-2). Deux résultats encourageants pour les Tricolores qui voulaient poursuivre sur la même lancée ce vendredi soir à Bercy face à Cuba. Mais malgré un rude combat, les hommes de Philippe Blain n'ont pu que constater la supériorité des médaillés d'argent du dernier championnat du monde. Pourtant, les Bleus ont prouvé d'entrée qu'ils étaient dans le rythme, Vainqueurs du premier set (25-21), grâce notamment à Antonin Rouzier, auteur de 23 points, Guillaume Samica et ses coéquipiers voient les Cubains remporter la deuxième manche (25-22) sous l'impulsion de leur nouvelle pépite, Wilfredo Leon, 17 ans seulement. Un joueur qui avait déjà laissé un souvenir douloureux au capitaine tricolore après les deux premiers matches entre les deux équipes: "On commençait à jouer correctement et on est tombé sur un joueur extraordinaire de l'autre côté, qui s'appelle Leon, et qui nous a massacré pendant les deux matches en jouant à un niveau incroyable". Pas de quoi décourager pour autant Rouzier et sa bande qui reprennent l'avantage 2 à 1 en remportant le troisième set (25-21). Mais, Leon, 27 points au total, tire les siens vers le haut, tout comme Henry Bell (25 points). Après avoir de nouveau égalisé en remportant la quatrième manche (25-22), les Cubains remportent un set décisif particulièrement disputé (15-12). Une défaite 2 à 3 qui laissera forcément des regrets aux Bleus, qui pouvaient espérer mieux. Mais l'essentiel est peut-être ailleurs. L'état d'esprit et la cohésion sont bien de retour dans le clan tricolore, qui doit poursuivre sur sa lancée face à ces mêmes Cubains dimanche à Montbéliard.