Les Bleus filent en quarts

  • A
  • A
Les Bleus filent en quarts
@ Reuters
Partagez sur :

COUPE DAVIS - La paire Llodra-Benneteau a assuré la victoire face à l'Allemagne (3-0).

COUPE DAVIS - La paire Llodra-Benneteau a assuré la victoire face à l'Allemagne (3-0). Le double tricolore a terminé le travail. Au lendemain des succès de Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga, la paire composée de Julien Benneteau et Michaël Llodra a validé le billet de l'équipe de France pour les quarts de finale de la Coupe Davis en apportant aux Bleus le troisième point, synonyme de victoire face à l'Allemagne (3-0). Opposés à Philipp Kohlschreiber et Christopher Kas dans le double, les deux hommes ont livré un match solide et plein d'envie et se sont imposés en quatre manches (6-1, 6-4, 1-6, 7-5) au Palais des Sports de Toulon. Une grande première forcément réussie pour Benneteau, qui fêtait ce samedi sa première cape avec les hommes de Guy Forget. Bien épaulé par Michaël Llodra, le Bressan s'est montré à la hauteur de l'évènement. Guy Forget souhaitait que ses joueurs s'aventurent plus souvent sur le circuit de double. Un discours entendu et appliqué par Benneteau et Llodra, vainqueurs de l'Open 13 de Marseille il y a deux semaines. Ce galop d'essai sur surface dure a renforcé les automatismes entre les deux hommes, d'autant que le 37e joueur mondial n'est pas un spécialiste de l'exercice. "Michaël a l'expérience du double et de la Coupe Davis. En plus, quand on joue ensemble, on communique super bien. Dans une équipe, c'est important", expliquait Benneteau. Et sur le court, tout a parfaitement fonctionné. Un quatrième set plus accroché Malgré un gros passage à vide dans le troisième set, bouclé 6-1 en 25 minutes par les Allemands, la paire française dominait globalement les débats. Performants au service (16 aces au total), secteur clé en double, Benneteau et Llodra se plaçaient rapidement en très bonne position. Après un peu plus d'une heure de jeu, ils menaient déjà deux manches à zéro (6-1, 6-4) grâce à une insolente réussite sur balles de break (3 sur 5). La petite frayeur rencontrée lors de l'ultime jeu du deuxième set, avec trois occasions de débreak écartées sur le service de Benneteau, annonçait toutefois la baisse de régime subie dans le troisième. Ce trou noir laissait finalement place à une belle empoignade face à des Allemands revigorés, à l'image de Kas bien plus efficace dans ses choix et de Kohlschreiber enfin libéré. Preuve d'un match beaucoup plus équilibré, il fallait attendre le dixième jeu du set pour assister à la première balle de break. C'était d'ailleurs une balle de match pour les Français à 5-4 sur le service de Kohlschreiber. Un retour trop long de Llodra et les Allemands obtenaient un sursis. De courte durée puisque qu'à 6-5 sur l'engagement de Kas, la paire tricolore acculait ses adversaires en prenant d'assaut le filet. Au prix d'un échange haletant comme seul le double peut en offrir, Llodra claquait une dernière volée et envoyait la France en quarts de finale (7-5). Un an après la désillusion en République tchèque et quelques mois après le barrage victorieux aux Pays-Bas, Guy Forget et ses joueurs retrouvent les quarts de finale de la Coupe Davis. Depuis 2004, l'équipe de France ne s'est plus hissée dans le dernier carré. Et pour enrayer la mauvaise série, elle devra écarter l'Espagne qui a battu la Suisse ce week-end à Logrono. La rencontre aura lieu en France en juillet prochain dans un lieu qui reste encore à déterminer.