Les Bleus face au défi argentin

  • A
  • A
Les Bleus face au défi argentin
@ Reuters
Partagez sur :

COUPE DAVIS - La France affronte l'Argentine en demi-finale de l'épreuve.

COUPE DAVIS - La France affronte l'Argentine en demi-finale de l'épreuve. Le pari de Forget "Je veux vraiment frapper un grand coup dès ce vendredi, envoyer nos meilleurs éléments, notre cavalerie !" Pas de calcul. En capitaine d'expérience, Guy Forget connaît l'importance de la première journée d'une rencontre de Coupe Davis. Alors, pour s'éviter une gestion trop compliquée dimanche après-midi, il a fait un pari. Risqué. Celui de ne pas économiser les forces de ses hommes forts, et de Michaël Llodra en particulier, appelé à disputer trois rencontres dans le week-end (deux simples et le double), soit peut-être quinze sets en un peu plus de 48 heures. Mais Forget y croit, exemple du quart de finale France-Espagne (5-0) à l'appui. "Compte-tenu de ce que l'on a pu voir toute cette semaine à l'entraînement, Michaël Llodra et Gaël Monfils représentent nos meilleures chances de gagner les deux premiers points. Ils ont été très convaincants à Clermont-Ferrand (contre l'Espagne, ndlr). J'ai envie de continuer sur cette dynamique là. On dit en tennis que l'on ne change pas une tactique qui gagne. Je suis donc reparti avec les mêmes joueurs de simple. J'espère que le résultat sera le même à l'arrivée." Plus de responsabilités pour Llodra A 30 ans, on peut encore progresser. Michael Llodra vient de le prouver en atteignant cette semaine le meilleur classement ATP de sa carrière (30e). Pour la première fois, le Parisien est même mieux classé en simple qu'en double (32e). Preuve que Llodra a bien changé de statut en 2010. Et sa victoire face à Fernando Verdasco à Clermont-Ferrand n'y est évidemment pas pour rien. "Je me suis prouvé à moi-même que j'étais capable de battre de très bons joueurs, même en Coupe Davis et même en simple. Cela m'a ouvert les yeux, avoue-t-il. J'ai une belle responsabilité et je le sais." Pas de quoi l'inquiéter, même s'il s'attend à un match "accroché", contre Juan Monaco, 33e à l'ATP et enfin débarrassé d'une blessure au poignet. Llodra, lui, est en pleine forme. "J'ai de bonnes sensations sur cette surface, j'ai plutôt bien joué ces derniers temps. Tous les facteurs semblent réunis pour faire un bon match", explique celui qui s'est offert Tomas Berdych, 7e joueur mondial, à l'US Open. Et qui s'était régalé en indoor face aux Espagnols. Monfils, c'est dans la tête Jo-Wilfried Tsonga toujours absent, Gaël Monfils aborde pour la seconde fois de rang une rencontre de Coupe Davis en position de n°1 tricolore. Et si La Monf' est sur la lancée d'un excellent US Open, achevé en quarts de finale contre Novak Djokovic, il se dit "tendu". "C'est un match très important, c'est un peu le match clé qui peut lancer toute la rencontre. Je suis tendu, mais j'essaie surtout de rester calme et de me dire que je ne joue pas trop mal en ce moment", avoue Monfils, qui a pris conscience "qu'en Coupe Davis, le tee-shirt est plus lourd, surtout lorsqu'il y a écrit France dans le dos". Depuis sa terrible première en Bleu – une défaite inattendue contre De Bakker - , le 15e joueur mondial a vécu deux matches "références" dans la compétition, dixit Forget, contre Kohlschreiber et Lopez. Le capitaine de l'équipe de France, persuadé que son poulain a les armes pour "dérégler" Nalbandian, l'indiscutable épouvantail de cette équipe argentine, ne se formalise d'ailleurs pas trop de voir Monfils inquiet avant la rencontre. C'est même tout le contraire. "Avec Gaël, je préfère cette situation: avoir un garçon tendu, qui se stresse un peu, qui s'énerve, qui s'agace, plutôt que de le voir décontracté, avec son casque sur les oreilles. Parce qu'en général, lorsqu'il est trop confiant, le résultat n'est pas forcément celui que l'on attend." Et comme Monfils mène dans ses confrontations face au "Gringo"(2-1), on imagine quel résultat Forget espère...