Les Bleus face à leur destin

  • A
  • A
Les Bleus face à leur destin
Partagez sur :

FOOTBALL - L'équipe de France joue la gagne mercredi au Stade de France face à l'Irlande pour assurer son billet pour le Mondial.

Victorieuse samedi dernier en Irlande (1-0) lors du match aller des barrages de la Coupe du Monde 2010, l'équipe de France est bien partie pour obtenir son billet pour l'Afrique du Sud. Mais les Bleus se montrent très prudents avant le retour disputé mercredi au Stade de France. Pour cette rencontre décisive, le sélectionneur Raymond Domenech compte sur l'appui du public.Si le succès obtenu samedi à Dublin (0-1) grâce à un but de Nicolas Anelka a été vécu comme un soulagement par l'équipe de France et ses supporters, la route qui mène jusqu'à l'Afrique du Sud et la prochaine Coupe du Monde est encore semée d'embûches. Car, outre la victoire, les Bleus ont aussi fait preuve de fébrilité sur la pelouse de Croke Park, notamment en défense. Parfois maladroits au moment d'accomplir le dernier geste, les hommes de Giovanni Trappattoni n'ont pas vraiment su en tirer profit. Gageons qu'ils auront à coeur de se rattraper mercredi soir sur la pelouse du Stade de France.Pour éviter de redonner espoir à leurs adversaires, les Tricolores entendent bien prendre le jeu à leur compte et ne pas trop reculer, comme l'a expliqué Hugo Lloris sur le site de la Fédération française de football (FFF): "Ça n'est pas un match facile à gérer. Rien n'est joué jusqu'à la dernière seconde, ils donneront tout jusqu'à la fin. Ce sera donc à nous de prendre les choses en main et de jouer pour la gagne". Même analyse de la part de Nicolas Anelka qui se montre "prudent" mais aussi "confiant" avant cette rencontre et livre son scénario idéal: "On va essayer de marquer très tôt car, si c'est le cas, on plie le match".Domenech demande le soutien du publicLa défaite du match aller n'a pas entamé le moral des Irlandais qui croient encore dur comme fer à la qualification, à l'image de l'attaquant Kevin Doyle, dont les propos ont été repris dans les colonnes du Irish Independent: "Nous sommes encore plus confiants. A l'aller, nous avons dominé dans le jeu et au nombre d'occasions. De plus, leur but était plutôt chanceux et nous avons eu deux ou trois possibilités très nettes qui auraient pu nous permettre de marquer. Ça va être très facile de nous motiver. On joue au football pour disputer ce genre de match. Il nous reste 90 minutes, voire peut-être un peu plus, pour aller à la Coupe du Monde".Pour Raymond Domenech, ses joueurs devront "ne pas accepter qu'une équipe vienne pour nous poser des problèmes". Le sélectionneur compte pour cela sur le public français: "On a besoin du soutien du public de la première à la dernière minute. On n'est pas qualifié, on ne s'est pas ce qu'il va se passer. Pendant 90 minutes, il faudra pousser, pousser, pousser pour que les joueurs se dépassent encore une fois. Le public a un vrai rôle à jouer quand il pousse son équipe. On a tous envie d'aller en Afrique du Sud : le public, les gens qui aiment le foot, les joueurs, nous, le staff. Donc, poussons ensemble".Certaines rumeurs évoquent la possibilité de voir 25 000 supporters irlandais garnir les tribunes du Stade de France. Aux supporters tricolores de donner de la voix pour soutenir l'équipe de France dans ce match ô combien décisif.