Les Bleus en nombre limité

  • A
  • A
Les Bleus en nombre limité
Partagez sur :

La France n'apparaît qu'au 13e rang du classement de l'Union cycliste international (UCI) paru ce lundi. Du coup, le sélectionneur tricolore, Laurent Jalabert, ne disposera que de six coureurs au lieu de neuf pour la course en ligne des Championnats du monde de Mendrisio, qui se déroulera en Suisse le 27 septembre prochain.

La France n'apparaît qu'au 13e rang du classement de l'Union cycliste international (UCI) paru ce lundi. Du coup, le sélectionneur tricolore, Laurent Jalabert, ne disposera que de six coureurs au lieu de neuf pour la course en ligne des Championnats du monde de Mendrisio, qui se déroulera en Suisse le 27 septembre prochain.Si Jérôme Coppel et Jean-Christophe Péraud, les deux représentants français dans le contre-la-montre, sont certains de se rendre en Suisse pour les Championnats du monde de Mendrisio (du 23 au 27 septembre prochain), d'autres ont du souci à se faire. En effet, parmi les 16 coureurs présélectionnés par Laurent Jalabert pour la course en ligne, seuls six d'entre eux pourront s'aligner au départ, contre neuf si la France avait pris place parmi les dix premières nations. Or sa 13e place au classement UCI, mis à jour ce lundi dans la foulée du Tour de Pologne, oblige le nouveau sélectionneur tricolore à trancher et à en laisser dix sur le bord de la route. Les coureurs expérimentés et aguerris à ce type d'événements seront donc privilégiés. Les jeunes devront eux attendre leur tour.La Clasica San Sebastian et le Tour de Pologne, deux épreuves inscrites au calendrier du Pro Tour, ont distribué les derniers points susceptibles d'inverser la tendance du classement des nations. Malgré les belles troisième et septième places de Mickaël Delage et Christophe Riblon sur les routes basques, la France n'est pas parvenue à grappiller son retard sur les pays qui la précèdent. Deuxième à San Sebastian, Roman Kreuziger a capitalisé de précieux points pour la République Tchèque tandis qu'Edvald Boasson Hagen, double vainqueur d'étapes et troisième du classement général final du Tour de Pologne, a fait ce qu'il fallait pour permettre à la Norvège d'entrer dans le Top 10.Voilà donc Laurent Jalabert dans une situation bien inconfortable pour ses grands débuts à la tête de l'équipe de France. Conscient qu'il fera des malheureux, l'ancien coureur de la Once devra faire des choix. Selon toute vraisemblance, les deux compères de la Quick Step, Sylvain Chavanel et Jérôme Pineau, devraient faire partie de la liste définitive, tout comme les baroudeurs de la Bbox Bouygues Telecom, Pierrick Fédrigo et Thomas Voeckler, vainqueurs d'étapes sur le Tour de France. Les deux derniers billets se joueraient donc entre Sandy Casar, Christophe Le Mével, Laurent Lefèvre et Amaël Moinard. Le champion de France, Dimitri Champion, a lui peu de chances de se rendre en Suisse, à l'instar des inexpérimentés Brice Feillu et Maxime Bouet. Peut-être les retrouvera-t-on à Melbourne en 2010 ou à Copenhague en 2011... La présélection française: Dimitri Champion (Bretagne-Schuller), Pierrick Fédrigo, Thomas Voeckler et Laurent Lefèvre (Bougyues Telecom), Sylvain Chavanel et Jérôme Pineau (Quick Step), Rémi Pauriol, Amaël Moinard et Christophe Kern (Cofidis), Christophe Le Mével, Anthony Geslin et Sandy Casar (Française des Jeux), David Le Lay, Maxime Bouet et Brice Feillu (Agritubel), Christophe Riblon (AG2R).