Les Bleus disent adieu à leurs primes

  • A
  • A
Les Bleus disent adieu à leurs primes
Fernand Duchaussoy est formel : les Bleus renoncent à leur primes.@ REUTERS
Partagez sur :

Avant France-Angleterre, les Bleus ont annoncé mardi qu'ils renonçaient à leur primes.

Le patron de la FFF, Fernand Duchaussoy, a enfin tiré un trait sur l'affaire des primes. Avant le match contre l'Angleterre à Wembley mercredi soir, le président par intérim de la FFF a donné mardi une conférence de presse pour éclaircir cette histoire. "De nombreuses informations imprécises et erronées ont été publiées concernant les primes de la Coupe du monde", a d'abord expliqué Fernand Duchaussoy avant de préciser que "les joueurs renonçaient aux primes".

Cette nouvelle "casserole" des mondialistes avait fait couler beaucoup d'encre. Fernand Duchaussoy a donc voulu reprendre les rênes à la veille du match France-Angleterre. Il a rencontré personnellement les joueurs de l'équipe de France lundi soir pour leur parler et "écarter définitivement tout malentendu".

Ecoutez les explications de Fernand Duchaussoy :

Mardi après-midi en conférence de presse, il a tenu à expliquer le choix des Bleus. "Les joueurs ont pris l'engagement de renoncer aux primes liées à la période des matches de préparation ainsi que la phase finale de la compétition en Afrique du Sud", a souligné le patron de la FFF.

En clair, les Bleus renoncent à toutes les primes qui avaient un rapport de près ou de loin avec le fiasco sud-africain. L'ensemble s'élèverait à 3 millions d'euros et correspondrait à une somme d'environ 130.000 euros par joueur.

Financer le football amateur

Le patron de la FFF a plaidé le manque de clarté dans cette histoire. "Il n'y a eu dans cette affaire ni parole reniée, ni manœuvre ni arrangement, seulement un manque de précision".

Fernand Duchaussoy a également précisé que ces primes pourraient être allouées au monde amateur. "Les joueurs approuvent la démarche de la Fédération française de football". Et de conclure : "ces primes seront affectées au financement d'actions dans le football amateur". Mais en cas de victoire à Wembley, mercredi, est-ce que les Bleus toucheront une prime ? La question n'a pas encore été posée.

Et Domenech ?

Si les mondialistes ont décidé de renoncer à leurs primes, on ne connaît pas encore la position de Raymond Domenech sur le sujet. L'ex-sélectionneur des Bleus a lui aussi droit en tant qu'entraîneur à cet argent lié au sponsoring. Fernand Duchaussoy espère qu'il "aura la même démarche que les footballeurs". Mais après les dernières sorties de Domenech, personne ne peut présager de sa décision finale.