Les Bleus dans tous leurs états

  • A
  • A
Les Bleus dans tous leurs états
Partagez sur :

L'équipe de France effectue déjà sa rentrée, mercredi soir, à Montpellier face au Chili. L'occasion pour Laurent Blanc d'effectuer une revue d'effectif en vue des matches qualificatifs pour l'Euro 2012 de septembre, et de juger de l'état de forme des uns et des autres, plus ou moins avancés. Panorama des forces en présence.

L'équipe de France effectue déjà sa rentrée, mercredi soir, à Montpellier face au Chili. L'occasion pour Laurent Blanc d'effectuer une revue d'effectif en vue des matches qualificatifs pour l'Euro 2012 de septembre, et de juger de l'état de forme des uns et des autres, plus ou moins avancés. Panorama des forces en présence. Gardiens de but Une chose est sûre : la première journée de Ligue 1 n'aura pas contribué à bousculer la hiérarchie des n°1 dans l'esprit de Laurent Blanc. Titulaire du poste chez les Bleus depuis la prise de fonctions du Président, Hugo Lloris a déjà affiché une forme étincelante avec Lyon, victorieux (3-1) à Nice. A son actif, au moins trois parades décisives, et une sérénité de tous les instants. On ne peut pas en dire autant de Steve Mandanda, tenu en échec (2-2) avec l'OM par Sochaux, sans s'être mis en évidence. Enfin Cédric Carrasso a de son côté connu la défaite avec Bordeaux face à Saint-Etienne, et ce malgré une performane plutôt honnête. Défenseurs Le plus gros chantier qui attend Laurent Blanc. Philippe Mexès blessé, la logique voudrait que la défense centrale soit composée d'Adil Rami et Mamadou Sakho. Le hic, c'est que le nouveau joueur de Valence sera suspendu en septembre face à l'Albanie. Dans l'optique de la préparation de ce match important, Sakho sera donc vraisemblablement associé, dès mercredi à la Mosson, à Younes Kaboul, qui n'a pas encore repris la compétition. Sakho, pour sa part, a peut-être livré samedi soir face à Lorient son plus mauvais match sous le maillot parisien. Emprunté, lourd, maladroit, il est à l'origine de l'ouverture du score lorientaise (0-1). Un visage qui n'est pas sans rappeler sa première sortie en Bleu en tant que titulaire face à la Biélorussie le 3 juin dernier. Loin d'être rassurant donc. Sur les côtés, en revanche, les habituels titulaires sont là. Bacary Sagna à droite et Eric Abidal à gauche devraient être titulaires, à moins que Laurent Blanc ne privilégie deux joueurs plus avancés dans leur préparation, à savoir Anthony Réveillère et Patrice Evra, ce dernier ayant remporté le Community Shield avec MU, dimanche. Milieux de terrain Si Laurent Blanc continue de privilégier son schéma en 4-3-3, il devrait donner la priorité aux joueurs de Ligue 1 ayant déjà un match de compétition dans les jambes. D'autant qu'Alou Diarra, potentiel capitaine, a été convaincant pour sa première avec l'OM au Vélodrome face à Sochaux. Dans ce même match, Marvin Martin, révélation tricolore des matches de juin, a lui aussi été à son avantage, inscrivant un but d'une belle volée. Blaise Matuidi, en revanche, a grandement déçu avec le PSG samedi soir, clairement en manque de repères. Yann Mvila, l'un des hommes les plus utilisés par Laurent Blanc depuis sa prise de fonctions, peut logiquement prétendre à une place de titulaire, même s'il est resté un peu en retrait, dimanche, lors du carton de Rennes face à Dijon (5-1). Le cas de Samir Nasri est plus épineux. Le meneur d'Arsenal n'a pas pris part au dernier match amical des Gunners (1-2) face à Benfica, officiellement pour une blessure. Dès lors, difficile de l'imaginer jouer avec l'équipe de France. Mais son transfert vers Manchester City peut être une explication à ce forfait inattendu dans les rangs londoniens. Les deux autres « Anglais » de la liste, Yohan Cabaye et Florent Malouda, sont également à court de compétition, mais ce dernier tient une place importante dans le groupe du sélectionneur. Attaquants Karim Benzema, déjà indiscutable en Bleu lorsqu'il était en difficulté au Real Madrid, affiche une forme étincelante sous le maillot Merengue en matches de préparation. L'avant-centre, qui a perdu du poids, enchaîne les buts, il est partant titulaire à 100%, à moins d'une blessure. Son remplaçant naturel en pointe, Kevin Gameiro, a comme son équipe connu une entrée en matière difficile face à Lorient, malgré une grande disponibilité. Ses coéquipiers parisiens, Jérémy Ménez et Guillaume Hoarau, ont plu déçu encore, le premier étant à court de forme pendant que le second n'a rien réussi. Loïc Rémy, en revanche, se pose de plus en plus comme un candidat sérieux à un poste de titulaire. Le Marseillais a encore marqué face à Sochaux (2-2), en position d'avant-centre, mais déjà prouvé qu'il pouvait être utile à droite. Son état de forme plaide en sa faveur. En revanche, Dimitri Payet, a lui déclaré forfait, pour une blessure a tibia.