Les Bleus confiants...mais pas trop

  • A
  • A
Les Bleus confiants...mais pas trop
Partagez sur :

FOOTBALL - S'ils reconnaissent leur chance au tirage, les Bleus ne font pas dans le triomphalisme.

Alors que le sort a offert un groupe plus que clément à l'équipe de France puisque celle-ci affrontera l'Afrique du Sud, le Mexique et l'Uruguay dans le cadre du premier tour de la Coupe du monde, les Bleus ont conscience d'être tombé dans un groupe à leur portée. La méfiance est tout de même de mise dans les rangs."Ça n'est jamais facile". Comme à son habitude, Raymond Domenech n'a pas voulu trop en faire, vendredi au micro d'Europe 1 à l'issue du tirage au sort pour la Coupe du monde, au Cap. La France a pourtant échoué dans un groupe largement à sa portée, puisque les Bleus seront accompagnés de l'Afrique du Sud, le Mexique et l'Uruguay. "C'est vrai que c'est un groupe facile par rapport aux autres. Mais aussi par rapport au fait que, pour ce tirage, nous n'étions pas « tête d'affiche »", reconnaît ainsi Karim Benzema dans L'Equipe. Même son de cloche chez Rod Fanni : "Cela aurait pu être pire", tandis qu'Hugo Lloris estime qu'on "peut se satisfaire mais ce sera à nous de prouver sur le terrain que l'on mérite de terminer dans les deux premiers du groupe".La méfiance est donc tout de même de mise dans les rangs tricolores, notamment sur le fait de jouer la troisième rencontre face à l'Afrique du Sud, le pays organisateur. "Ce sera le 3e matche, il y aura sûrement une qualification en jeu", explique ainsi le sélectionneur français. "Cela risque d'être très chaud", abonde Julien Escudé dans L'Equipe, imité par André-Pierre Gignac : "Devant son public, l'Afrique du Sud va tout donner". Les deux autres adversaires sont également appréhendés avec méfiance comme préfère le rappeler, Aimé Jacquet, à l'antenne d'Europe 1 : "Il faut faire attention, le Mexique ce n'est pas mal", tandis qu'Escudé remarque que "ce sont deux nations qui nous réussissent peu".Les réactions de Raymond Domenech et Aimé Jacquet à l'antenne d'Europe 1 :Du côté des trois autres nations du groupe, les commentaires sont plutôt respectueux, même si aucune des trois équipes ne part vaincue. "On peut sortir de ce groupe. Le Mexique et l'Uruguay joue un peu comme nous et ne sont pas des équipes énormes. Il n'y a que la France qui présente un très gros défi pour nous", explique ainsi Steven Pienaar, le milieu de terrain sud-africain. "C'est un groupe très compliqué, parce que jouer contre le pays hôte en premier n'est jamais bon tout comme contre des anciens champions du monde, l'Uruguay et la France. On ne peut pas dire que nous ayons eu de la chance", estime pour sa part Javier Aguirre, le sélectionneur mexicain sur le site officiel de sa fédération. "La France et le Mexique sont des formations avec beaucoup d'expérience et qui sont régulièrement présentes en phase finale de Coupe du Monde. C'est donc un tirage difficile, mais nous avons aussi notre mot à dire", annonce pour sa part Oscar Tabarez, le sélectionneur de la Celeste, sur Fifa.com.