Les Bleus calent en Roumanie
Les Bleus ont éprouvé d'énormes difficultés à se trouver sur une pelouse en très mauvaise état. © REUTERS

EURO 2012 - Les Bleus ont concédé le nul (0-0) et n'ont plus qu'un point d'avance sur la Bosnie.

Après un succès timide (2-1) contre l’Albanie vendredi dernier, les Français ont, cette fois, dû se contenter d’un match nul (0-0) en Roumanie. Il reste désormais deux matches aux Bleus pour se qualifier pour l’Euro 2012. Mais la Bosnie, victorieuse (1-0) contre la Biélorussie, est en embuscade.

La Bosnie revient. Les supporters des Bleus devront encore patienter pour fêter la qualification de leur équipe pour le prochain Euro. Et pour cause, avec la victoire (1-0) arrachée dans les toutes dernières minutes contre la Biélorussie, la  Bosnie revient à une longueur des Bleus. Chaque équipe doit encore jouer deux matches. La France accueillera l’Albanie le 7 octobre. Les Bosniens, eux, recevront le Luxembourg. Sauf immense surprise, tout devrait donc se jouer dans le dernier match où les deux équipes se retrouvent. La bande à Laurent Blanc est prévenue : faux pas interdit le 10 octobre prochain au Stade de France

pelouse

Une pelouse impraticable. Dans le jargon, ça s’appelle un "champ de patates". Une pelouse bosselée, trouée, grasse,... Bref, en très mauvais état. Résultat : imprécisions techniques, erreurs inhabituelles et jeu incroyablement lent. A chaque nouveau tacle, un morceau de pelouse en moins. Le milieu de terrain roumain, Costin Lazaar, y a aussi laissé sa cheville en première mi-temps. Dans ce contexte, les deux équipes ont eu énormément de mal à produire du beau jeu.

Equipe remaniée mais... Exit Reveillère, Kaboul, Diarra, Nasri et Malouda. Bienvenue à Sagna, Rami, Cabaye, Martin et Valbuena. Pas moins de cinq changements pour essayer de dynamiter l’entrejeu. Si l’état de la pelouse peut excuser certaines imprécisions, le gazon n’est quand même pas responsable du manque de vivacité des Bleus. Ni Ribéry, ni M’Villa, ni Valbuena n’ont réussi à ouvrir des brèches dans la défense roumaine. Plutôt inquiétant.

Toujours pas de meneur. Après avoir essayé longtemps Yoann Gourcuff, Laurent Blanc a ensuite fait confiance à Samir Nasri. Résultats toujours insuffisants. Avec la révélation Marvin Martin, le sélectionneur français pensait avoir trouvé son meneur de jeu. Le Sochalien n’en a peut-être pas encore l’étoffe. Quant à Franck Ribéry, son rendement est toujours au point mort en équipe de France. Le coach des Bleus a un an pour trouver enfin une solution.

Lloris, toujours impeccable. Alerté dès les premières minutes sur un coup de franc mal apprécié par la défense tricolore, Hugo Lloris a bien suppléé ses défenseurs. Il n’a pas eu beaucoup de ballons à négocier mais comme à Lyon, le portier français a toujours été impeccable. Après les balbutiements en défense et le manque de dynamisme en attaque, Lloris est peut-être la seule satisfaction de Laurent Blanc.