Les Bleus battus par la Chine

  • A
  • A
Les Bleus battus par la Chine
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Les Bleus se sont inclinés face à la Chine (0-1) en amical.

EQUIPE DE FRANCE - Les Bleus se sont inclinés face à la Chine (0-1) en amical.La Réunion avait promis une belle fête à l'équipe de France à l'occasion de son premier passage dans l'île. Si le public a tenu ses promesses, les Bleus n'ont pourtant guère suscité l'enthousiasme concédant une inquiétante défaite en match amical face à la Chine (0-1) à une semaine de leur premier match du Mondial 2010 contre l'Uruguay. Dans un stade Michel Volnay de Saint-Pierre plein dès l'échauffement des joueurs, les hommes de Raymond Domenech n'ont pas réussi à lever les doutes entrevus lors de leurs deux précédents matches face au Costa Rica (2-1) et contre la Tunisie (1-1). Ils les ont confirmés.Fidèle à son nouveau schéma tactique en 4-3-3, le sélectionneur national avait choisi de reconduire la même équipe-type en vue de procéder aux derniers réglages. La première action du match laisse pourtant augurer d'une rencontre animée. Florent Malouda, de retour en grâce en sélection, propose une première incursion dans le camp adverse et manque de tromper le gardien chinois sur un centre-tir (2e). Comme trop souvent depuis le début de leur campagne de préparation, le côté gauche attire irrémédiablement le ballon à lui sous l'impulsion du joueur de Chelsea et de Franck Ribéry.Et la défense tricolore plieBallon aux pieds, les Bleus, en blanc pour l'occasion, imposent une domination stérile, notamment dans la finition, face à des Chinois bien organisés en défense et prompts à se jeter dans les duels. William Gallas, bien présent en charnière centrale malgré des maux de ventre ressentis dans la semaine, vole alors au secours de l'avant-garde tricolore mais son but, d'une talonnade, est refusé pour une position de hors-jeu (13e). Deux modestes occasions et l'équipe de France regagne les vestiaires avec pour seule consolation un but inviolé face, il est vrai, à des Chinois peu portés sur l'offensive (0-0). Une satisfaction de courte durée. Au retour des vestiaires, les limites françaises font de nouveau jour : un côté droit, à l'image de Govou, inexistant, un Anelka, bientôt remplacé par Gignac, peu alimenté en ballons et inefficace en position d'avant-centre.Profitant des hésitations tricolores, les Chinois jouent crânement leur chance. Zhuoxiang, sur coup franc, trompe Lloris d'une frappe flottante (68e, 0-1). Et l'entrée en jeu de Thierry Henry à la place de Franck Ribéry n'y change rien malgré les bonnes intentions du meilleur buteur tricolore. Seul Abou Diaby, auteur d'une bonne prestation en seconde période, laisse croire à un retour mais Zeng Cheng, le portier chinois, y va de sa parade (82e) alors que Gallas manque une occasion en or à bout portant (90e + 6). Invaincue depuis le 4 juin 2009, la Chine s'offre une victoire remarquée et promet une mauvaise nuit aux Bleus qui s'envoleront peu après la rencontre vers l'Afrique du Sud, des doutes plein les valises...