Les Bleuets sur une bonne note

  • A
  • A
Les Bleuets sur une bonne note
Partagez sur :

Pour leur dernier match avec les Espoirs, les membres de la génération née en 1989 se sont imposés face à la République tchèque, mardi, en match amical (1-0). Grâce à un but de Paul Baysse, les hommes d'Erick Mombaerts ont ainsi disposé de l'un des favoris au prochain Euro, qu'ils ne disputeront pas de leur côté. Histoire de finir sur une bonne note, avant de laisser la place à une nouvelle ère.

Pour leur dernier match avec les Espoirs, les membres de la génération née en 1989 se sont imposés face à la République tchèque, mardi, en match amical (1-0). Grâce à un but de Paul Baysse, les hommes d'Erick Mombaerts ont ainsi disposé de l'un des favoris au prochain Euro, qu'ils ne disputeront pas de leur côté. Histoire de finir sur une bonne note, avant de laisser la place à une nouvelle ère. Une bonne note... mais des regrets. Alors que la République tchèque fait figure de favori pour le prochain Euro des Espoirs, l'équipe de France est allé s'imposer à Olomouc, mardi, en match amical (1-0). Une victoire de prestige qui succède à celle obtenue face à l'Espagne, jeudi dernier (3-2). Deux succès qui feront forcément naître quelques regrets chez Erick Mombaerts, puisque cette génération née en 1989 n'a pas été capable de se qualifier pour ce championnat d'Europe. Une génération que Laurent Blanc a toutefois voulu voir à l'oeuvre une nouvelle fois, en demandant à son collègue des Espoirs de les convoquer, avant d'intégrer les nouveaux joueurs amenés à qualifier la France pour l'Euro 2013. Ainsi, Moussa Sissoko, Sloan Privat ou Marvin Martin étaient présents au coup d'envoi, face à la machine tchèque. C'est d'ailleurs ce dernier qui va offrir le but de la victoire aux Tricolores. Sur coup franc, le Sochalien va ainsi trouver la tête de Paul Baysse, qui trompe le portier adverse (1-0, 28e). Pour le reste, il faut bien l'avouer, les Bleuets n'ont pas franchement envoyé du rêve sur la pelouse. Car en seconde période, ce sont bien les Tchèques qui ont mis la pression sur la défense tricolore, sans pour autant trouver le fond des filets. Il a ainsi fallu un Joris Delle concentré, pour contrer le jeu bien léché adverse. Cette équipe de France conclut donc son aventure sur un succès, et adoube désormais la génération suivante, celle de Varanne, Mangala ou Rivière... Une génération qui tâchera de faire mieux en compétition officielle.