Les Bleuets se contentent du minimum

  • A
  • A
Les Bleuets se contentent du minimum
Partagez sur :

Comme face à la Corée du Sud, l'équipe de France des U20 a été poussive malgré sa victoire contre le Mali (2-0), dans la nuit de vendredi à samedi, qui lui ouvre les portes des huitièmes de finale du Mondial colombien. Il faudra aux joueurs de Francis Smerecki montrer davantage s'ils veulent aller loin dans ce tournoi.

Comme face à la Corée du Sud, l'équipe de France des U20 a été poussive malgré sa victoire contre le Mali (2-0), dans la nuit de vendredi à samedi, qui lui ouvre les portes des huitièmes de finale du Mondial colombien. Il faudra aux joueurs de Francis Smerecki montrer davantage s'ils veulent aller loin dans ce tournoi. On prend les mêmes, et on recommence. Pour le dernier match de poules de l'équipe de France face au Mali, dans la nuit de vendredi à samedi, à l'occasion de la Coupe du monde, Francis Smerecki, le sélectionneur des U20, avait aligné la même équipe qui avait dominé la Corée du Sud (3-1) plus tôt dans la semaine. Et pour le même résultat: une victoire, 2-0 cette fois-ci, assortie d'une qualification pour les huitièmes de finale face au deuxième du groupe C. La France devrait ainsi éviter l'Espagne - si toutefois la Rojita confirme son leadership lors du dernier match de poule - et tomber face au Costa Rica, à l'Australie ou à l'Equateur. Pas plus mal pour des Bleuets encore poussifs dans ce tournoi. Car comme face à la Corée, le score final ne reflète pas tout à fait la physionomie d'un match que les Bleuets auront débloqué tardivement, après un premier acte bâclé. Il aura fallu attendre l'expulsion de Mohamed Konaté côté Aiglons (69e) pour voir le Sochalien Cédric Bakambu (70e) et le Lyonnais Alexandre Lacazette (77e) trouver coup sur coup le chemin des filets. Pas de quoi rassurer. Surtout, la fatigue risque de se faire ressentir. Smerecki avait indiqué avant le match qu'il ne changerait pas son onze de départ pour ne pas prendre de risque dans l'optique de la qualification. Si la mission est accomplie, le retour de boomerang pourrait rendre la tâche encore plus difficile pour les Bleuets.