Les Bleuets restent muets

  • A
  • A
Les Bleuets restent muets
Partagez sur :

L'équipe de France espoirs s'est inclinée contre la Russie (0-1), ce mardi soir au Mans, en match amical. Les Bleuets, non qualifiés pour l'Euro 2011, ont eu trop peu d'occasions franches pour contrarier leurs adversaires, qui l'ont emporté grâce à un but de Gatagov peu après l'heure de jeu (64e).

L'équipe de France espoirs s'est inclinée contre la Russie (0-1), ce mardi soir au Mans, en match amical. Les Bleuets, non qualifiés pour l'Euro 2011, ont eu trop peu d'occasions franches pour contrarier leurs adversaires, qui l'ont emporté grâce à un but de Gatagov peu après l'heure de jeu (64e). Vingt-quatre heures avant un alléchant Angleterre-France dans le flamboyant Wembley Stadium, les espoirs tricolores avaient rendez-vous au stade Léon-Bollée du Mans pour une rencontre moins palpitante face à la Russie. Un rendez-vous amical, le troisième d'une série de neuf rencontres sans enjeu en raison de leur non qualification au prochain Euro 2011, que les Bleuets ont mal négocié (0-1). "On a assiste à un match relevé avec une équipe russe qui a joué en contre, a analysé Erick Mombaerts sur Direct8. On a buté sur leur défense. On aurait mérité de marquer en première période. Mais on prend ce but sur une perte de balle et un mauvais renvoi de notre part. On méritait d'égaliser sur la fin même si on était désorganisé. On doit avoir un peu plus de maîtrise pour asseoir notre jeu en mouvement mais on a manqué de justesse. On a rendu trop facilement le ballon." Avec des joueurs talentueux, notamment en attaque avec Rivière, Ngog, Brahimi ou encore Griezmann - le petit Français de la Real Sociedad -, les Bleuets ont manqué de justesse technique et se sont procuré trop peu d'occasions franches pour tromper la vigilance de Zabolotny, le gardien adverse. Et peu après l'heure de jeu, ils ont été punis par Gatagov qui, d'une superbe frappe de 25 mètres suite à un mauvais dégagement de Mangala, a fusillé Delle (1-0, 64e) et offert la victoire aux jeunes pousses russes. "L'équipe russe est une équipe très solide, a reconnu le sélectionneur tricolore. Mais je suis satisfait car les joueurs ont été au bout d'eux-mêmes. C'est vrai que d'avoir fait beaucoup de changements ne nous a pas forcément aidés mais j'avais envie de voir du monde jouer." La prochaine fois qu'Erick Mombaerts reverra à l'oeuvre ses espoirs, qui étaient invaincus jusque-là avec deux victoires contre la Turquie (2-0) puis le Danemark (3-1), ce sera au coeur de l'hiver, le 8 février 2011. Le lieu et l'adversaire sont encore à déterminer.