Les Bleuets grandissent

  • A
  • A
Les Bleuets grandissent
Partagez sur :

Après une entrée ratée lors de la Coupe du monde des U20, marquée par une lourde défaite face au pays hôte, la Colombie (4-1), l'équipe de France s'est ressaisie en dominant la Corée du Sud (3-1), mardi. Si tout n'est pas encore parfait, les hommes de Francis Smerecki abordent plus sereinement leur ultime match de poule face au Mali, dans la nuit de vendredi à samedi.

Après une entrée ratée lors de la Coupe du monde des U20, marquée par une lourde défaite face au pays hôte, la Colombie (4-1), l'équipe de France s'est ressaisie en dominant la Corée du Sud (3-1), mardi. Si tout n'est pas encore parfait, les hommes de Francis Smerecki abordent plus sereinement leur ultime match de poule face au Mali, dans la nuit de vendredi à samedi. "Ce qui importait aujourd'hui (mardi, ndlr), c'était de trouver le moyen d'inverser la tendance et de combler les manques vus lors du match contre la Colombie. Nous l'avons fait et tout le mérite en revient aux joueurs". Interrogé par le site de la FIFA, Francis Smerecki, le sélectionneur de l'équipe de France des U20, attendait une réaction des siens. C'est chose faite. Après la fessée reçue face à la Colombie (4-1), pays hôte de la Coupe du monde, samedi, les petits Bleus ont relevé la tête contre la Corée du Sud (3-1), mardi. Et conservent ainsi leurs chances de qualification pour les huitièmes de finale, avant leur dernier match de poule contre le Mali, dans la nuit de vendredi à samedi. Si les Tricolores, méconnaissables face aux Cafeteros, sont encore loin du niveau affiché par la plupart d'entre eux lors de leur victoire mémorable à l'Euro U19, l'été dernier, ils sont tout de même montés en puissance, dans un match où ils n'auront fait la décision qu'à dix minutes du terme. "Ils étaient appliqués, ils ont montré qu'ils savaient tenir le ballon et qu'ils étaient costauds physiquement, retenait Smerecki. Nous avons mis le doigt sur ce qui n'avait pas bien fonctionné contre la Colombie". Notamment en défense, où les coéquipiers d'Antoine Griezmann ont été bien plus solides. Pourtant, Francis Smerecki n'avait opéré qu'un seul changement par rapport au premier match, avec la titularisation de Loïc Nego à la place de Maxime Colin. Smerecki: "La meilleure équipe a gagné" Mais c'est globalement dans tous les secteurs de jeu que les U20 ont été plus performants. Buteur face au pays organisateur, le Gunner Gilles Sunu a remis ça d'un joli tir à ras-de-terre (27e). Le Lyonnais Alexandre Lacazette, lui, a parachevé le succès des Bleus (90e+1), possible après un but du capitaine havrais Gueïda Fofana (81e), véritable métronome de l'entrejeu. Une victoire longue à se dessiner, mais qui n'inquiète pas le coach. "Quand vous prenez une telle gifle (contre la Colombie, ndlr), c'est long de se remettre, vous êtes groggy un moment. Il ne faut pas oublier que les joueurs sont jeunes, même s'ils ont de l'expérience [...] Évidemment nous avons eu des doutes quand les Coréens ont logiquement égalisé dans cette même période. Cela dit nous avons été plus consistant sur l'ensemble du match et je considère que la meilleure équipe sur le terrain a gagné". Pour valider leur ticket pour les huitièmes, les Français devront encore être meilleurs que le Mali.