Les Bleues veulent repartir du bon pied

  • A
  • A
Les Bleues veulent repartir du bon pied
Partagez sur :

HANDBALL - Après un Euro décevant, l'équipe de France féminine espère rebondir lors du Championnat du monde qui débute samedi en Chine.

Malheureuse lors du dernier Euro, l'équipe de France féminine débute, à partir de samedi, le Championnat du monde en Chine. La sélection emmenée par d'Olivier Krumbholz s'est fixée comme objectif premier de se qualifier pour le second tour. Il est loin le temps où l'équipe de France aspirait à gagner les grandes compétitions internationales, comme ce fut le cas lors du Mondial 2003 en Croatie. Depuis la fin des Jeux olympiques de Pékin, marqués par le départ de nombreuses figures emblématiques du handball féminin français, les Bleues ont entamé une phase de reconstruction dont l'objectif est de former une équipe compétitive pour les Jeux de Londres en 2012. L'Euro 2008 au Monténégro, conclu par trois défaites en autant de matches et un retour express à la maison, était le premier grand rendez-vous de cette nouvelle équipe de France, toujours dirigée, et ce depuis 1998, par Olivier Krumbholz. En Chine, les Bleues doivent donc faire mieux, ce qui signifie terminer à l'une des quatre premières places de leur groupe du premier tour pour accéder à la seconde phase du Championnat du monde. Capitaine de route de l'ensemble tricolore, Raphaëlle Tervel abonde dans ce sens: "L'objectif minimal, c'est de passer le premier tour. Parce qu'on a un groupe assez terrible, avec cinq équipes d'un très bon niveau." Reversées dans le groupe A avec le Brésil, le Danemark, la Suède, le Congo et l'Allemagne, les Françaises auront un droit à l'erreur assez limité sachant que seul le Congo paraît évoluer un ton en dessous. Tervel: "L'objectif à long terme, les JO de 2012"Le défi est de taille mais motivant pour ce nouveau groupe qui vit très bien ensemble. Pour que ce climat perdure, les résultats devront suivre. Si possible dès le match d'ouverture contre le Brésil samedi. Contre le Monténégro, le Portugal et le Brésil à Paris, l'équipe de France a certes gagné tous ses matches mais a aussi affiché certaines lacunes malgré une montée en puissance encourageante. Raphaëlle Tervel, qui a connu les heures glorieuses des Bleues, est la mieux placée pour juger du niveau des Tricolores. "A l'heure actuelle, l'équipe est assez loin dans le contexte international, concède l'ailière aux 191 sélections. Et le but, c'est de revenir le plus vite possible parce que l'objectif à long terme, ce sont les Jeux Olympiques de Londres en 2012 avec l'ambition d'y faire un résultat et d'accrocher une médaille. C'est ce qu'on veut toutes. Le chemin est encore long, et plus on tardera à grimper dans cette hiérarchie, plus on aura du mal à faire un résultat à Londres..."