Les Bleues veulent faire durer le plaisir

  • A
  • A
Les Bleues veulent faire durer le plaisir
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - L'équipe de France féminine, demi-finaliste du dernier Mondial, effectue sa rentrée à Lens.

Séance de dédicaces pour les Bleues (930x620)

© MAXPPP

Une de L'Equipe, record d'audience pour une chaîne de la TNT avec la demi-finale face aux Etats-Unis (2,3 millions de téléspectateurs sur Direct 8) et accueil chaleureux sur les Champs-Elysées. Le mois dernier, l'équipe de France féminine a suscité un enthousiasme inédit en France en atteignant le dernier carré du Mondial allemand. L'histoire d'un été peut-elle se transformer en relation stable ? Si l'on s'en tient à la teneur des retrouvailles, mardi, entre les Bleues et leur public, à Lens, on gagerait que oui. Ils étaient en effet près de 300 à venir à leur rencontre, mardi, dans un café de la cité artésienne, à la veille du match amical de rentrée disputé mercredi contre la Pologne. Et 15.000 personnes sont attendues au stade Félix-Bollaert...

"Il faut prouver que ce n'était pas juste un coup"

"Ce qui est beau, c'est de voir qu’on arrive à faire rêver les gens", confie la capitaine des Bleues, Sonia Bompastor, au micro d'Europe 1. "Dans le Nord, les gens sont de fervents supporters, ils connaissent le football et ils savent reconnaître les valeurs. Et je pense qu'on a les mêmes valeurs que le peuple du Nord, donc c'est agréable."

Un an après le fiasco des garçons et l'épisode de Knysna, les amateurs de foot de l'Hexagone (mais pas seulement) ont apprécié la simplicité de ce groupe de filles, méconnues, humbles et... performantes. Car les Bleues en ont conscience, pour surfer sur leur succès estival, elles vont devoir continuer à avoir des résultats. "Maintenant, il faut prouver que ce n'était pas juste un coup qui a été réalisé en Coupe du monde", souligne la défenseur Laura Georges.

Les Bleues en visite à Lens (930x620)

© MAXPPP

Pour ce qui est d'obtenir des résultats, les éliminatoires de l'Euro, qui débuteront le 14 septembre prochain, ne devraient pas trop poser de problèmes. En effet, les Bleues se retrouvent dans le groupe d'Israël, de l'Ecosse, de l'Irlande et du pays de Galles, des nations classées hors du Top 20 mondial alors que la France, désormais 7e nation à la Fifa, fait désormais partie, de l'aveu même de son sélectionneur Bruno Bini, de la "hiérarchie mondiale". C'est cette hiérarchie qu'il faudra néanmoins bousculer pour aller chercher une médaille aux Jeux olympiques, l'été prochain, à Londres. Elément essentiel pour entretenir la flamme jusqu'au Jeux, tous les matches des Bleues, à commencer par celui de mercredi, seront retransmis sur Direct 8, en clair sur la TNT. Près des yeux, près du cœur ?