Les Bleues soulagées

  • A
  • A
Les Bleues soulagées
Partagez sur :

HANDBALL - Victorieuse de la Suède (23-21), l'équipe de France est toujours en course dans le Mondial 2009.

Battue lors de ses deux premiers matches du Mondial disputé en Chine, l'équipe de France a su trouver les ressources pour réagir lundi face à la Suède (23-21). Un succès qui permet aux Tricolores d'espérer pouvoir encore se qualifier pour la seconde phase, même s'il faudra peut-être battre le Congo et l'Allemagne pour cela.L'équipe de France revient de très loin. A dix minutes de la fin de leur troisième match des Championnats du monde lundi, les Bleues, menées de trois buts par la Suède, filaient tout droit vers une nouvelle défaite. Un revers qui aurait signifié que les filles d'Olivier Krumbholz, même en cas de succès mercredi et jeudi sur le Congo et l'Allemagne, n'auraient plus été maîtresses de leur destin. Heureusement pour elles, leur beau finish, avec un 6-1 infligé aux Suédoises dans la dernière ligne droite synonyme de premier succès dans le Wuxi Sport Center Gym, leur permet de garder leurs ambitions intactes.La défaite concédée la veille face au Danemark, bien que plus logique que la première contre le Brésil, avait atteint le moral des Tricolores pourtant si gaies avant que la compétition ne débute en Chine. Olivier Krumbholz, le mentor de ces dames, sombrait presque dans la fatalité au sortir d'un week-end difficile. "C'est une leçon d'humilité pour tout le monde ce qui se passe en ce moment, tonnait-il. Il faut l'accepter. On a fait le choix de reconstruire une équipe, ça se fait dans la douleur, mais il ne faut pas se désunir et travailler avec beaucoup d'exigence et de rigueur." Le sélectionneur français n'a pas dû être rassuré pendant une bonne partie de la rencontre quand, comme depuis le début de la compétition, ses joueuses affichaient trop de lacunes, notamment dans le secteur offensif.Une fin de match bien maîtriséeMais cette efficacité fuyante pendant les trois premiers quarts d'heure allait soudainement revenir au meilleur moment, lors de l'emballage final. Menées de cinq buts à la 38e minute, les partenaires de Raphaëlle Tervel grignotaient petit à petit leur retard avant de finir en trombe. D'abord revenues à 15-17 sur un but de Marion Limal, les Bleues, grâce notamment à quelques infériorités numériques bien gérées, recollaient au score à 20-20 avant de reprendre les devants grâce à une contre-attaque de Siraba Dembele, l'ailière remettant ainsi les Françaises aux avant-postes pour la première fois depuis la 15e minute !Courageuses en défense, avec une Amandine Leynaud impériale dans sa cage dans les instants cruciaux, les Bleues tenaient bons jusqu'à la délivrance symbolisée par le but de la victoire inscrit par Allison Pineau à six secondes du buzzer (23-21). Les Françaises, quatrièmes de leur poule à égalité de points (2) avec le Brésil, doivent encore gagner une place pour prétendre à la seconde phase du Mondial. Pour ce faire, l'équipe de France a l'obligation de battre le Congo mercredi, ce qui apparaît largement dans ses cordes, et l'Allemagne le lendemain. Le chemin vers la qualification est encore long, mais l'espoir n'est pas mort.