Les Bleues réussissent leur pari

  • A
  • A
Les Bleues réussissent leur pari
Partagez sur :

Dominée de quatre buts en Croatie lors du match aller (23-27), l'équipe de France est parvenue à renverser la vapeur, dimanche à Lyon, en match de barrages pour le Championnat du monde 2009. Les filles d'Olivier Krumholz se sont en effet imposées avec un écart de huit buts (32-24) et obtiennent ainsi leur billet pour le Mondial qui aura lieu en décembre en Chine.

Dominée de quatre buts en Croatie lors du match aller (23-27), l'équipe de France est parvenue à renverser la vapeur, dimanche à Lyon, en match de barrages pour le Championnat du monde 2009. Les filles d'Olivier Krumholz se sont en effet imposées avec un écart de huit buts (32-24) et obtiennent ainsi leur billet pour le Mondial qui aura lieu en décembre en Chine. Olivier Krumbholz n'a pas pour habitude de ménager ses joueuses. Alors quand elles préparent une rencontre décisive pour la qualification au Championnat du monde 2009, en décembre prochain en Chine, le sélectionneur national ne laisse rien au hasard. Le match aller de barrages perdu contre la Croatie (23-27), la semaine dernière à Kutina, lui avait déplu, surtout en défense. Il a donc essayé de convaincre ses troupes que leur salut passerait par une solidité à toute épreuve, ce dimanche à Lyon, à l'occasion du match retour. Une conviction que les Françaises ont traduite à la perfection dans la bouillante salle de Gerland.Les quatre buts d'écart concédés à l'extérieur ont été digérés comme il fallait par les Bleues, qui se sont imposés avec huit buts d'avance (32-24), et la manière. En reconstruction depuis le départ à la retraite de nombreuses cadres à l'issue des Jeux Olympiques de Pékin, en août dernier, elles feront donc le voyage à Shanghai, effaçant un Euro 2008 chaotique. Mieux, cette double confrontation à haut risque a peut-être permis au groupe tricolore de se forger une identité ou du moins, elle constitue une sérieuse base pour préparer l'avenir. Autour de qui ? Sans doute pas Sophie Herbrecht, qui a effectué son retour dans l'équipe plus pour aider que pour s'inscrire dans la durée. A moins que cette qualification ne la convainque de prolonger un peu son aventure internationale.Baudoin et Pineau, la relèveEn revanche, Paule Baudouin, 24 ans, et Allison Pineau, 20 ans, ont à coup sur un avenir sous la tunique tricolore. Le mérite en revient en partie à Olivier Krumbholz, qui a décidé de rappeler la première pour cette rencontre face aux Croates. Un choix payant dès le début du match, où elle s'est illustrée en contre-attaque (7-6, 11e). Les Françaises n'avaient alors que peu de marge de manoeuvre, mais leur défense, recadrée par le sélectionneur, est vite devenue imperméable (12-9, 21e). Si bien qu'à la pause, les "Femmes de défis" avaient déjà refait leur retard et profité de l'étrange passivité de leurs adversaires (15-11, 30e). Sous l'impulsion de Sophie Herbrecht, puis d'Allison Pineau, elles se sont ensuite chargées des finitions.D'abord en stabilisant l'écart à cinq buts en leur faveur (22-17, 42e), ce qui les a rassurées et mises en confiance pour la fin de match. Les Croates, en manque cruel de réussite dans les tirs, la faute aussi à une Cléopâtre Darleux inspirée dans le but, ont logiquement accusé le coup. Les contre-attaques assassines de Stéphanie Cano et Allison Pineau les ont achevées (29-19, 53e). "Je ne sais pas quoi dire, c'est magnifique, on en a chié durant toute la semaine, c'est super", s'est réjouie Sophie Herbrecht au micro de Sport+. "C'est vraiment merveilleux ce qu'on vit ce soir (dimanche)", a ajouté Camille Ayglon. Malgré une grosse frayeur dans ces barrages, où elles ont failli sombrer lors du match aller, les Bleues se sont accrochées. Elles méritent bien leur billet pour Shanghai.