Les Bleues pètent déjà la forme

  • A
  • A
Les Bleues pètent déjà la forme
Partagez sur :

Très attendue après sa satisfaisante quatrième place obtenue lors de la dernière Coupe du monde, l'équipe de France féminine a fait sa rentrée à Lens mercredi soir, en match amical contre la Pologne. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les coéquipières d'Elise Bussaglia sont déjà en forme, puisqu'elles ont aisément dominé la Pologne (2-0). De bon augure à quelques semaines des premiers matches officiels comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2013.

Très attendue après sa satisfaisante quatrième place obtenue lors de la dernière Coupe du monde, l'équipe de France féminine a fait sa rentrée à Lens mercredi soir, en match amical contre la Pologne. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les coéquipières d'Elise Bussaglia sont déjà en forme, puisqu'elles ont aisément dominé la Pologne (2-0). De bon augure à quelques semaines des premiers matches officiels comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2013. La France et la Pologne s'étaient déjà affrontées il y a neuf mois en match amical, et les Bleus s'étaient à l'époque imposées avec la manière (5-0), grâce à des doublés de Louisa Nécib et Laure Lepailleur, ainsi qu'une réalisation d'Eugénie Le Sommer. A l'époque, cette victoire était passée inaperçue vis-à-vis du grand public. Mais aujourd'hui, la donne a changé. Et la quatrième place des Bleues lors du dernier mondial en est la principale raison. Le quart de finale victorieux contre l'Angleterre a en effet été suivi par près de 3 millions de téléspectateurs en France, une grande première. Soit un engouement inattendu qui explique l'abondance exceptionnelle du public venu en nombre soutenir ses nouvelles héroïnes contre la Pologne, au stade Félix-Bollaert de Lens. Pour cette première de la saison, Bruno Bini avait décidé de se passer de quelques mondialistes, parmi lesquelles la star Louisa Nécib, Sandrine Brétigny ainsi que les gardiennes Bérangère Sapowicz et Laëticia Philippe. Mais les Bussaglia, Lepailleur et autre Thomis étaient titularisées d'entrée. Et après une minute de jeu à peine, les filles de Bruno Bini avaient déjà fait la différence, par le biais d'Elodie Thomis. Sur un bon ballon en profondeur offert par Thiney, l'attaquante de l'OL s'est retrouvée seule face à la gardienne adverse, avant de glisser le cuir entre ses jambes. Dominatrices, les Bleues aggravent le score 25 minutes plus tard, quand la capitaine Sandrine Soubeyrand envoie un missile s'écraser sur la barre transversale, avant que Bussaglia, en renard de surface, ne pousse de la tête le ballon au fond des filets. Un tour d'honneur, sous les applaudissements d'un public conquis En seconde période, les Bleues se sont d'abord contentées de faire tourner le ballon, avant de se ruer à nouveau en attaque, et essayer d'inscrire une troisième réalisation, dans le but de faire plaisir aux supporters. Un second acte qui aura surtout été marqué par les nombreux changements entrepris par Bruno Bini, qui s'est efforcé d'offrir le plus de temps de jeu possible à ses joueuses. Au coup de sifflet final, les Françaises ont fait un tour d'honneur, sous les applaudissements d'un public définitivement conquis. Les Bleues se rassembleront à partir du mercredi 14 septembre prochain à Clairefontaine, avant de disputer deux matches comptant pour les éliminatoires de l'Euro contre Israël puis la République d'Irlande (à l'extérieur dans les deux cas).