Les Bleues par la petite porte

  • A
  • A
Les Bleues par la petite porte
Partagez sur :

Dominée par de surprenantes Monténégrines vendredi soir (68-73), l'équipe de France tient toutefois son billet pour les quarts de finale de l'Euro, grâce au succès de la Croatie face à la Pologne un peu plus tôt (64-56). Pourtant bien emmenées par Miyem (21 points et 5 rebonds), les joueuses de Pierre Vincent, qui affrontent la Pologne dimanche, ne peuvent plus terminer en tête de leur groupe.

Dominée par de surprenantes Monténégrines vendredi soir (68-73), l'équipe de France tient toutefois son billet pour les quarts de finale de l'Euro, grâce au succès de la Croatie face à la Pologne un peu plus tôt (64-56). Pourtant bien emmenées par Miyem (21 points et 5 rebonds), les joueuses de Pierre Vincent, qui affrontent la Pologne dimanche, ne peuvent plus terminer en tête de leur groupe. Qualifiées pour les quarts de finale, en raison du succès croate face à la Pologne (64-56), avant même de défier une impressionnante équipe monténégrine invaincue dans cet Euro, les Bleues n'en avaient pas pour autant abandonné un de leurs principaux objectifs à l'heure d'aborder leur cinquième match de la compétition: terminer en tête de ce groupe F, et aborder les quarts en position de force. C'était sans compter sur l'équipe surprise du championnat d'Europe, entraînée par l'ancien coach de Troyes Miodrag Baletic, qui n'est pas arrivée jusque-là par hasard et en a fait une épatante démonstration vendredi soir sur le parquet de Katowice, s'imposant au final 73 à 68. Désormais privées d'Emmeline Ndongue, out pour le reste de la compétition après avoir été victime d'une rupture partielle du tendon d'Achille de la jambe droite contre l'Espagne (79-55), les championnes d'Europe en titre ont pourtant pu compter, comme face aux Ibères, sur une Miyem de gala (21 points et 5 rebonds ). Mais ça n'aura pas suffi, face à l'intraitable trio De Forge (15 points)-Dubljevic (15 points et 6 rebonds)-Perovanovic (22 points). Faute d'un incroyable finish, à l'image du dernier quart réalisé face aux Espagnoles, les joueuses de Pierre Vincent n'ont donc pas été capables de renverser la vapeur, au cours d'un match où elles auront longtemps fait jeu égal avec leurs adversaires. Même si elles ont toujours couru derrière le score... Les yeux dans les yeux au terme du premier (22-20), du deuxième (40-37) et du troisième quart-temps (57-55), les Tricolores auront surtout fait preuve d'une certaine maladresse aux tirs (47,6%). Au contraire des Monténégrines, qui affichaient à la pause une insolente réussite (65,5%) avant de revenir à un pourcentage moins impressionnant (55,6% au final). En dépit d'un début de match tonitruant de Dumerc (8 points à la fin du premier quart, 13 au total, plus 6 passes), seules Gruda (8 points et 5 rebonds) et - après une entame très compliquée - Yacoubou (10 points et 3 rebonds) auront également su apporter leur écot au scoring et permis aux "Braqueuses" de rester dans le coup presque jusqu'au bout (65-63, 36e). Des carences à vite régler avant d'aborder, à l'issue de leur dernier match de poule, dimanche face à leurs hôtes polonaises, des quarts de finale où le futur entraîneur de l'Asvel devra à nouveau réussir à tirer toute la quintessence de son groupe, notamment dans l'alternance entre le jeu extérieur et intérieur. Un dernier secteur où l'absence de Ndongue s'est cruellement faite ressentir vendredi. Arborant un "M" sur l'épaule en son honneur, ses coéquipières ne l'ont en tout cas pas oubliée. A elles désormais de faire oublier son absence.