Les Bleues ont du boulot

  • A
  • A
Les Bleues ont du boulot
Partagez sur :

HAND - L'équipe de France a enregistré sa 3e défaite d'affilée, jeudi à Aarhus, contre la Hongrie (16-24) lors de la 3e levée de la World Cup.

L'équipe de France de handball féminin a dû s'incliner, jeudi à Aarhus, contre la Hongrie (16-24) lors de la 3e journée de la World Cup. Un troisième revers consécutif, après ceux enregistrés contre la Norvège (24-29) et l'Allemagne (21-27), qui place les filles d'Olivier Krumbholz en dernière place du groupe B.A deux mois et demi des Championnats du monde chinois, le constat est pour le moins inquiétant, avec trois défaites en trois jours pour les Bleues à l'occasion de la World Cup. Pourtant, les handballeuses tricolores arrivaient à Aarhus en quête de confirmation après des prestations convaincantes dans le cadre des qualifications pour ce Mondial. Il n'en est rien.Déjà écartées de la course aux demi-finales, les Françaises ne sont pas parvenues à sauver l'honneur face à la Hongrie. A l'image de leur défaite contre l'Allemagne mercredi, les Bleus s'accrochent pourtant en première période, à la faveur de six buts de Paule Baudoin, qui permet à son équipe de rester au contact à la pause (10-12). Mais une fois encore, la fin de match est fatale aux Tricolores, qui s'écroulent complètement pour finalement s'incliner de huit buts (16-24). Un nouveau revers mal digéré par Olivier Krumbholz, qui dresse le triste bilan de la compétition qui vient de s'achever: "Nous avons pris une gifle et une leçon d'humilité sur cette World Cup. Certes, nous avons connu des défections déstabilisantes, certaines joueuses ont souhaité faire des arrêts provisoires depuis juin dernier et nous avons donc une équipe quelque peu différente. Cependant, les joueuses présentes ici sont loin d'avoir montré leur meilleur niveau."Krumbholz: "C'est inquiétant" Après ces mauvaises performances successives, le technicien tricolores tire la sonnette d'alarme et appelle à la remotivation en vue du rendez-vous planétaire: "Notre manque d'expérience et de savoir-faire prouvent que nous sommes encore loin d'avoir le niveau de jeu des meilleures nations. C'est donc inquiétant mais il va falloir que tout le monde s'y remette rapidement."Les handballeuses françaises devront vite retomber sur leurs pieds avant leur prochain rendez-vous, les qualifications à l'Euro 2010 à Besançon, face à l'Islande le 14 octobre et la Finlande ou la Grande-Bretagne le 18 octobre.