Les Bleues n'ont pas démérité

  • A
  • A
Les Bleues n'ont pas démérité
@ à gauche
Partagez sur :

JO 2010 - Les Françaises ont terminé à la 7e place du relais en ski de fond.

JO 2010 - Les Françaises ont terminé à la 7e place du relais en ski de fond. Au lendemain de la 4e place des messieurs, les dames étaient à l'honneur avec un relais tricolore clairement outsider. Aurore Cuinet, Karine Laurent-Philippot, Célia Bourgeois et Cécile Storti ont joué leur carte à fond dans le relais 4x5km mais elles n'ont pas réussi l'exploit d'accrocher une médaille et terminent 7e à plus d'une minute des Norvégiennes, championnes olympiques. Chacune a joué son rôle, Aurore Cuinet, première relayeuse, a démarré assez fort, elle a tout donné avant de coincer dans le 2e tour et de perdre le contact avec les premières dans la bosse pour donner le relais en 7e position à 26e secondes de la tête. Karine Laurent Philippot, tête de pont du relais, a fait le travail en ramenant les Bleues à la 4e place, toujours à 26 secondes des premières, la Pologne et l'Italie. Célia Bourgeois n'a pas non plus traîné en chemin, elle a même repris 4 secondes à la Norvège désormais en tête devant l'Italie mais les Bleues ont tout de même glissé au 6e rang. La Norvège à la fête Il restait donc un dernier relais avec une médaille encore envisageable pour Cécile Storti. Mais dans l'emballage final, les gros bras ont pris les choses en main et Storti n'a pas pu suivre le rythme, concédant 40 secondes pour terminer 7e, bien loin de la Norvège qui a réalisé un cavalier seul avec Marit Bjoergen aux commandes pour devancer l'Allemagne et la Finlande. Therese Johaug, Kristin Stormer Steira, Vibeke Skofterud et Marit Bjorgen ont pris les commandes de la course à la fin du deuxième relais, elles ont tenu bon lors du 3e relais avant que Marit Bjoergen ne fasse la différence dans un dernier relais incroyable. Les Italiennes qui étaient au coude-à-coude avec les Norvégiennes ont ensuite craqué pour finir à la quatrième place derrière les Allemandes, déjà vice-championnes olympiques à Turin en 2006, et les Finlandaises, championnes du monde en titre, qui complètent le podium.