Les Bleues à la force du poignet

  • A
  • A
Les Bleues à la force du poignet
Partagez sur :

Longtemps accrochées par des Slovènes rigoureuses, les Bleues se sont néanmoins imposées dans les grandes largeurs, dimanche à Pau, en match de qualification pour le Mondial 2011. Les filles d'Olivier Krumbholz l'ont emporté 28-19 - une marge qu'il leur faudra protéger la semaine prochaine à Ljubljana. Si tout n'a pas été parfait, le résultat est au rendez-vous et le Brésil plus en vue que jamais.

Longtemps accrochées par des Slovènes rigoureuses, les Bleues se sont néanmoins imposées dans les grandes largeurs, dimanche à Pau, en match de qualification pour le Mondial 2011. Les filles d'Olivier Krumbholz l'ont emporté 28-19 - une marge qu'il leur faudra protéger la semaine prochaine à Ljubljana. Si tout n'a pas été parfait, le résultat est au rendez-vous et le Brésil plus en vue que jamais. "Si on peut valider nos progrès en attaque tout en conservant notre solide défense, ça devrait passer." Olivier Krumbholz peut être rassuré, ses filles ont fait le boulot, dimanche, en match aller de qualification au Mondial 2011. Même s'il a fallu attendre une demi-heure avant que les Bleues ne se libèrent à l'offensive comme attendu. Opposées à une sélection slovène 16 fois affrontée par le passé - pour un bilan de 15 victoires et un match nul - les Tricolores se sont d'abord heurtées à la rigueur d'une équipe qui avait manifestement bien révisé son sujet. Cinq minutes, c'est le temps qu'ont pris les Françaises en début de match avant de trouver la faille, par Katty Piejos, sous les yeux de l'ancienne ailière Stéphanie Cano. Allison Pineau et Siraba Dembélé (6/6 ce soir) ont eu beau s'illustrer ensuite, conférant un temps quatre buts d'avance aux leurs (9-5), les Slovènes n'ont jamais sombré en première période, transformant pas moins de quatre penalties pour rester au contact à la pause (11-9). A l'heure du premier bilan, le voeu formulé avant coup par Olivier Krumbholz n'est pas encore exaucé. En mal d'attaques placées, les Bleues peinent à véritablement concrétiser leur domination. Portées par une Mariama Signate muette dans le premier acte, les vice-championnes du monde 2009 reprennent cependant le match avec davantage d'allant sur le terrain palois. 16-11, 18-12 puis 22-14, la France fait le trou en l'espace d'un quart d'heure, touchant aux dix buts d'écart à deux minutes du terme des débats (27-17), comme lors de la précédente confrontation entre les deux nations (29-19 à l'Euro 2010). Au final, les partenaires de Camille Ayglon, qui portait alors sa 100e cape, l'emportent 28-19. De quoi envisager relativement sereinement le match retour, dans une semaine, à Ljubljana. "C'est une bonne chose, même si on s'attend à une rencontre difficile à l'extérieur, concluait Allison Pineau devant les caméras de Sport+, rappelant le lourd revers encaissé en Croatie il y a deux ans, dans ce même cadre des qualifications (-7). On a fait le métier mais c'est vrai que ça a été dur en première période. C'est une fin de saison, on n'est donc pas à 100%. Maintenant on est en progrès et beaucoup de choses positives ont changé dans notre jeu." Sauf accident, l'équipe de France devrait valider son billet pour un huitième Championnat du monde consécutif dans huit jours. Un point positif de plus...