Les Bleues à l'arraché

  • A
  • A
Les Bleues à l'arraché
Partagez sur :

Une nouvelle fois, l'équipe de France a vécu une fin de match à suspense. Dominées la plupart du temps par la Lituanie, les Bleues ont finalement arraché la victoire en fin de rencontre (57-55). Les quarts de finale ne sont désormais plus très loin.

Une nouvelle fois, l'équipe de France a vécu une fin de match à suspense. Dominées la plupart du temps par la Lituanie, les Bleues ont finalement arraché la victoire en fin de rencontre (57-55). Les quarts de finale ne sont désormais plus très loin.C'est désormais une habitude. Après des victoires à l'arraché acquises face à la Biélorussie (63-61, a.p.) et Israël (73-70), les Tricolores se sont à nouveau imposées sur une courte marge, cette fois face aux Lituaniennes (57-55), lors de leur premier match comptant pour les huitièmes de finale du Championnat d'Europe. Mais même obtenue dans la douleur, cette victoire permet aux joueuses de Pierre Vincent de faire un pas presque décisif vers les quarts de finale de la compétition où elles devraient être accompagnées par la Russie, victorieuse de la Biélorussie (66-51) et par les Turques, qui sont elles venues à bout des Italiennes (64-59). Mais les Bleues devront mieux gérer leurs entames à l'avenir et surtout ne pas perdre toute concentration en cours de match, à commencer par leur prochain rendez-vous face à Turquie (dimanche à 19h15), sous peine d'aller au devant de grandes désillusions, puisque les Lituaniennes ont longtemps compté une dizaine de points d'avance avant de craquer dans le "money-time". Après deux ratés initiaux, les Françaises vont pourtant finir par trouver l'ouverture grâce à Emilie Gomis qui marque, aux lancers francs, les premiers points tricolores.Gruda insaisissable après la pauseEt si les autres Bleues n'y arrivent décidément pas, la joueuse de Villeneuve d'Ascq met elle fin, sur un lay-up, à une série de six tirs ratés (4-6, 3e). La rentrée d'Isabelle Yacoubou va alors redonner de l'allant aux joueuses de Pierre Vincent puisque la titulaire habituelle à l'intérieur et atout numéro 1 de cette équipe, Sandrine Gruda, est particulièrement surveillée et systématiquement prise à deux par ses adversaires. Les Bleues virent finalement en tête au terme du premier quart, grâce à Florence Lepron, au buzzer (15-14).Mais cet avantage ne dure pas, les Tricolores jouant de malchance, contrairement à leurs adversaires qui bénéficient elles d'un maximum de réussite, à l'image de l'ancienne Montpelliéraine Agné Ciudariene (17 pts au total). Symbole de cette maladresse en première mi-temps (38% de réussite aux tirs), Sandrine Gruda, qui doit attendre les ultimes secondes pour enfin inscrire son premier panier après cinq échecs consécutifs, permettant aux siennes de revenir à -9 à la mi-temps (27-36).Les Bleues vont progressivement revenir dans le match mais la chance n'est toujours pas de leur côté et il faut finalement attendre les dernières secondes de ce troisième quart pour voir un rapprochement au tableau d'affichage, grâce à Emmeline Ndongue, qui marque avec la planche (42-48, 30e). Céline Dumerc, enfin en réussite à 3 points, relance le match (47-51, 32e) mais c'est le tir primé d'Emmanuelle Hermouet qui permet aux Françaises de ne pas sombrer (54-55, 37e). Gruda, exceptionnelle après la pause (18 points, 7 rebonds), est littéralement insaisissable et donne la victoire aux siennes en réussissant son deuxième lancer, qui clôt le match (57-55). Le maigre public de la Riga Arena, qui, avec ses 11 200 places sonnait bien creux, était dans son (maigre) ensemble partagé entre les deux formations mais aura sans doute apprécié ce retournement de situation, les Lituaniennes moins.