Les Blacks trop forts pour les Bleus

  • A
  • A
Les Blacks trop forts pour les Bleus
Partagez sur :

RUGBY - Le XV de France n'est pas parvenu à rivaliser avec la Nouvelle-Zélande samedi au Stade Vélodrome (12-39).

Après deux belles victoires obtenues face à l'Afrique du Sud et les Samoa, le XV de France n'a pas fait le poids face à la Nouvelle-Zélande samedi à Marseille en clôture de sa tournée automnale. Les Bleus se sont en effet lourdement inclinés (12-39), la faute à l'efficacité de Dan Carter et aux cinq essais inscrits par les Blacks.Inquiétée par le Pays de Galles (19-12), puis victorieuse sans briller de l'Italie (20-6), puis de l'Angleterre (19-6), la machine à broyer néo-zélandaise s'est finalement réveillée face au XV de France. Pourtant, les Bleus, qui ont souvent posé des problèmes aux All Blacks par le passé, abordaient en confiance ce choc disputé samedi au Stade Vélodrome, après les succès obtenus avec la manière face aux champions du monde sud-africains (20-13) et aux imprévisibles samoans (43-5). Mais ils ont subi la loi de Dan Carter et de ses coéquipiers pour ce dernier match de leur tournée de novembre (12-39).La pénalité inscrite dès la 4e minute par Julien Dupuy laisse pourtant augurer d'un début de match équilibré (3-0), mais les Blacks ne se laissent pas décontenancer et font rapidement la différence grâce à un essai de Sitiveni Sivivatu, consécutif à une superbe passe sautée de son capitaine Richie McCaw (3-7, 10e). Deux nouveaux coups de pied de Dupuy redonnent l'avantage au XV Tricolore (9-7, 16e et 20e) pour la plus grande joie du public phocéen, mais ce sont bien les Kiwis qui ont l'initiative et la maîtrise du jeu.Carter dans un grand soirSur un contre de 80 m, les Néo-Zélandais mettent le feu dans la défense française et Mils Muliaina est à la conclusion (9-12, 26e). Si Dan Carter ne transforme pas cet essai, il se rattrape sur pénalité (9-15, 29e), avant que Jerome Kaino ne profite de la puissance de son pack sur une mêlée à cinq mètres pour inscrire le troisième essai des siens (9-22, 32e). Finalement, le XV de France atteint le repos avec dix points de retard grâce une nouvelle fois à la botte de son demi de mêlée (12-22).De retour des vestiaires, la qualité du jeu au pied de Carter donne encore plus d'ampleur au succès néo-zélandais qui semble désormais quasiment inévitable (12-25, 60e), d'autant plus que Dupuy, impeccable en première période, connaît deux échecs successifs. Une action en solitaire de Cory Jane sonne le glas des dernières ambitions tricolores (12-32, 63e), avant que Conrad Smith ne profite d'un ballon une nouvelle fois récupéré par McCaw pour sceller le score (39-12, 71e). Si le XV de France version Marc Lièvremont semble enfin avoir pris ses marques lors de cette tournée, le chemin est encore long pour rivaliser avec ce qui se fait de mieux sur la planète rugby.