Les anciens vont bien

  • A
  • A
Les anciens vont bien
Partagez sur :

Disparus de la circulation depuis quelques temps, James Blake et Tommy Haas n'ont pas manqué leurs débuts à Washington. L'Américain a déjà gagné deux matches dont le dernier en date mardi face à David Nalbandian (6-2, 6-4). L'Allemand a sorti de son côté Amer Delic (6-2, 6-3) pour se hisser au deuxième tour. A 33 ans, après une année 2010 quasi blanche, l'ancien n°2 mondial ne veut pas renoncer.

Disparus de la circulation depuis quelques temps, James Blake et Tommy Haas n'ont pas manqué leurs débuts à Washington. L'Américain a déjà gagné deux matches dont le dernier en date mardi face à David Nalbandian (6-2, 6-4). L'Allemand a sorti de son côté Amer Delic (6-2, 6-3) pour se hisser au deuxième tour. A 33 ans, après une année 2010 quasi blanche, l'ancien n°2 mondial ne veut pas renoncer. Les «vieux» ont encore de beaux restes. A respectivement 31 et 33 ans, James Blake et Tommy Haas, deux anciens membres du Top ten de l'ATP, se rappellent à leurs bons souvenirs en ce début de tournoi à Washington. Le premier nommé a franchi les deux premiers tours, une performance qu'il n'avait réalisée qu'une fois auparavant en 2011, à Newport en juillet dernier. Après le jeune Japonais Tatsuma Ito, battu en 56 minutes (6-3, 6-3), c'est David Nalbandian, le tenant du titre, qui a fait les frais du regain de forme du New-Yorkais. En deux petits sets (6-2, 6-4), l'Argentin, 27e à l'ATP, est passé à la trappe dès son entrée en matière dans la capitale fédérale. Blake, dont le meilleur classement en carrière reste une quatrième place atteinte fin 2006, se morfond depuis deux saisons dans les profondeurs de la hiérarchie. Il retrouve néanmoins quelques couleurs depuis le début de la tournée estivale américaine puisqu'il avait battu Ernests Gulbis à Atlanta voilà quinze jours et bien tenu le choc la semaine passée devant Juan Martin Del Potro avant de céder après deux manches accrochées. Il aura l'occasion de se tester à nouveau en huitièmes de finale contre le géant John Isner, qu'il avait titillé à Atlanta (6-7, 7-6, 5-7). Une chose est sûre, après deux saisons compliquées, Blake, qui n'a pas hésité à repasser par la case Challenger - il en a gagné deux cette année, à Sarasota et Winnetka -, a encore envie de mordre dans la balle. Deuxième victoire pour Haas On peut penser la même chose de Tommy Haas, lequel, après avoir été opéré de la hanche droite en février 2010, a décidé de tenter un retour au premier plan. A 33 ans rien n'est simple pour l'ancien n°2 mondial, rang atteint le 13 mai 2002. Mais mardi, à l'occasion de son septième tournoi de l'année, le résidant américain a obtenu sa deuxième victoire de la saison en dominant assez sèchement Amer Delic (6-2, 6-3), appelé de dernière minute pour pallier le forfait d'un autre revenant, Fernando Gonzalez, encore contrarié par son genou. Aujourd'hui émargeant à la 576e place mondiale, Haas, qui bénéficie d'un classement protégé - il était encore 17e au moment de son opération -, espère passer d'autres bons moments sur le circuit professionnel. Comme Blake, il possède toujours quelques bons coups de raquette et si les blessures l'épargnent il peut encore donner du fil à retordre à la nouvelle génération. Thomaz Bellucci, son prochain adversaire, est prévenu.