Les Aiglons veulent décoller

  • A
  • A
Les Aiglons veulent décoller
Partagez sur :

Seizième de Ligue 1 avec le même nombre de points que le premier relégable, l'OGC Nice connaît un début de saison délicat, malgré un recrutement ambitieux. Après deux nuls consécutifs lors de leurs deux rencontres précédentes, les Aiglons espèrent empocher leur deuxième victoire de la saison face à Bordeaux, qu'ils reçoivent samedi au Stade du Ray pour le compte de la 10e journée.

Seizième de Ligue 1 avec le même nombre de points que le premier relégable, l'OGC Nice connaît un début de saison délicat, malgré un recrutement ambitieux. Après deux nuls consécutifs lors de leurs deux rencontres précédentes, les Aiglons espèrent empocher leur deuxième victoire de la saison face à Bordeaux, qu'ils reçoivent samedi au Stade du Ray pour le compte de la 10e journée. Avec une seule victoire au compteur depuis le début de la saison (face à Ajaccio 3-0), l'OGC Nice, qui a par ailleurs cumulé quatre nuls et quatre défaites, ne peut pas s'enorgueillir d'avoir réussi un bon début de saison. Seizièmes au classement, sans plus de points que le premier relégable, les Aiglons flirtent avec la zone rouge depuis le début de l'exercice et si les supporters azuréens ont pu entrevoir du mieux lors des deux derniers matches nuls arrachés face à Dijon et à Caen (1-1), grâce à deux buts inscrits en toute fin de match, ces deux points n'ont guère permis à l'équipe d'avancer. Forcément frustré par ce départ décevant, Eric Roy et son staff pensaient profiter de la trêve internationale pour regonfler le moral des troupes et parfaire les automatismes avant la réception de Bordeaux, samedi pour le compte de la 10e journée. Mais durant ces quinze jours, ce sont plutôt les mauvaises nouvelles qui se sont accumulés dans les rangs niçois. En premier lieu, le club azuréen a appris une mauvaise nouvelle de la part du Tribunal arbitral du sport (TAS), qui a confirmé la décision de la FIFA de ne pas homologuer le contrat de Yannick Djalo à l'OGC Nice. Faé forfait, Mounier aussi ? Les documents liés au transfert du joueur portugais âgé de 25 ans étaient arrivés 5 minutes après la fermeture officielle de la période des transferts, le 1er septembre. Le joueur est donc contraint de retourner à son ancien club, le Sporting. Le bon coup réalisé par l'OGCN, qui avait réussi à attirer un attaquant qui a joué dans toutes les sélections de jeunes portugaises avant d'être appelé chez les A une fois en 2008, se transforme donc en bide. "Aujourd'hui, nous en sommes au même point qu'avant sa venue ; les compteurs sont remis à zéro", se console le directeur général Julien Fournier sur le site du club. Autre mauvaise nouvelle pour les Niçois, la rechute d'Emerse Faé. Joueur-cadre de l'équipe, le milieu de terrain de 27 ans a été absent de longs mois la saison dernière en raison d'une phlébite au mollet gauche. Un communiqué du club a annoncé jeudi qu'il avait rechuté et devrait être absent pour les six prochains mois. En dépit de ce nouveau coup du sort, les Aiglons, qui pourraient également se passer des services d'un autre pion essentiel en la personne d'Anthony Mounier, victime d'un oedème osseux à la cheville, espèrent bien renouer avec les trois points face aux Girondins, qui ne se sont plus imposés au Stade du Ray depuis cinq saisons. En grande difficulté eux aussi, les hommes de Francis Gillot occupent la quatorzième place avec un petit point d'avance sur leur futur adversaire. La défaite est donc quasi-interdite, d'un côté comme de l'autre.