Les 24 heures où les Bleus ont sombré

  • A
  • A
Les 24 heures où les Bleus ont sombré
@ Reuters
Partagez sur :

RECIT - Retour sur le fil des événements qui ont conduit à l'éviction de Nicolas Anelka.

RECIT - Retour sur le fil des événements qui ont conduit à l'éviction de Nicolas Anelka.Samedi. Petit matin. Le journal L'Equipe sort avec sa une barrée de la phrase "Va te faire enculer, sale fils de pute !" sur fond noir. Sous cette déclaration, une photo montage montrant un face-à-face entre Nicolas Anelka et Raymond Domenech. "Anelka aurait insulté Domenech à la mi-temps, selon L'Equipe", indique prudemment l'AFP à 9h31.13h00. "Je suis lecteur de L'Equipe depuis plus de 40 ans et je n'ai jamais vu ce quotidien échappé autant à la langue française usuelle et correcte", note Guy Roux, le consultant d'Europe 1. Il se dit "choqué" par "le langage d'Anelka à l'égard de son entraîneur à lequel il doit tout, notamment d'avoir joué des matches qu'il n'aurait pas dû jouer."13h11. Roselyne Bachelot, la ministre des Sports, appelle les joueurs à "la retenue et à la dignité."13h30. Christian Teinturier, le vice-président de la Fédération française de football, est le premier à se déclarer favorable à l'exclusion de Nicolas Anelka de l'équipe de France. Peu après, Just Fontaine, l'ancien international français, lui emboîte le pas et lance : "il faut virer Anelka".14h58. "Si ce qui se dit est vrai Anelka n'est pas digne de porter le maillot bleu. A défaut d'être bon, il faut avoir bon esprit. Qu'en pensez-vous ?", lance le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez sur Twitter.15h16. "Anelka est quelqu'un de complexe. Il est souvent cohérent dans ses incohérences. Je pense qu'il assumera jusqu'au bout ses propos. Aujourd'hui, je dirai qu'il n'a absolument aucune chance de revenir en équipe de France", décrypte sur Europe 1 Arnaud Ramsay, rédacteur en chef à France-Soir et auteur d'Anelka par Anelka.15h53. Le vice-président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, confirme à Europe 1 que l'éventuel renvoi de l'équipe de France de Nicolas Anelka est en cours.16h08. Nicolas Anelka est absent de l'entraînement. Un porte-parole des Bleus indique aux journalistes présents en Afrique du Sud qu'une conférence de presse va se tenir à 18h45 en présence du capitaine de l'équipe de France, Patrice Evra.16h46. Selon les informations recueillies par Europe 1, Jean-Pierre Escalettes, le président de la Fédération française de football, a signifié à Nicolas Anelka son renvoi du groupe France.17h01. La Fédération française de football confirme officiellement que Nicolas Anelka est renvoyé de l'équipe de France. Quelques minutes plus tard, une nouvelle dépêche précise que le joueur quittera l'Afrique du Sud dans la soirée.17h34. Nicolas Sarkozy, depuis la Russie où il est en voyage officiel, parle de propos "inacceptables".18h00.