Leproux veut jouer les prolongations

  • A
  • A
Leproux veut jouer les prolongations
Partagez sur :

Alors que le Paris Saint-Germain est toujours deuxième de Ligue 1, et donc potentiellement qualifié pour la Ligue des champions, Robin Leproux s'est exprimé sur les dossiers à venir, lors d'une interview accordé à France Bleu Ile de France. Outre les prolongations d'Edel, Giuly et Sakho, le président francilien évoque également le futur déménagement au Stade de France.

Alors que le Paris Saint-Germain est toujours deuxième de Ligue 1, et donc potentiellement qualifié pour la Ligue des champions, Robin Leproux s'est exprimé sur les dossiers à venir, lors d'une interview accordé à France Bleu Ile de France. Outre les prolongations d'Edel, Giuly et Sakho, le président francilien évoque également le futur déménagement au Stade de France. Une petite mise au point. Alors que le Paris Saint-Germain sort d'un mois de janvier plutôt turbulent, en raison notamment du dossier Sessegnon, Robin Leproux s'est exprimé lors d'une interview à la radio France Bleu Ile de France. Le président parisien a ainsi évoqué les dossiers qu'il avait sur son bureau actuellement, notamment en vue de la saison prochaine. Alors que le club est potentiellement qualifié pour la Ligue des champions, le patron du club a exprimé sa volonté de prolonger les contrats d'Edel, Giuly, et Sakho. Pour ce dernier, Leproux s'est montré plutôt confiant: "Il y a une volonté commune avec lui de le prolonger. On doit avoir une discussion. Je reste paisible". Un discours qui tranche avec celui du joueur, puisque le défenseur avait exprimé sa déception sur le sujet, dans Le Parisien, samedi. "J'ai été vexé par l'attitude de mes dirigeants en décembre. Chacun avait fait des efforts, et nous avions trouvé un terrain d'entente financier. Et puis, la veille de la signature, on m'a annoncé que tout était reporté. C'est une décision qui m'a touché dans ma fierté", avait notamment déclaré Sakho. Reste à savoir si le discours de son président le rassurera sur la question. "Jouer au Stade de France me dérange" Autre sujet abordé par Leproux, celui de Ludovic Giuly, 34 ans, et en fin de contrat en fin de saison. "La vraie question, avec ces grands joueurs d'exception, c'est ce qu'ils ont envie de faire. Cette saison, il a des performances assez brillantes. On est assez bluffé. Il n'a pas encore manifesté officiellement sa volonté de prolonger", explique ainsi le dirigeant. De son côté, l'ancien Monégasque avait dit sa volonté de patienter, fin janvier, dans les colonnes de L'Equipe: "Je vais passer ces derniers mois du mieux possible. Après, j'aurai le temps de discuter avec le club. Moi, je donnerai toujours la priorité au PSG. L'envie et les jambes sont là". Enfin, dernier dossier, celui d'Edel, que le Paris Saint-Germain veut apparemment toujours prolonger. "On a la volonté de discuter avec lui pour qu'il prolonge", lâche Leproux, avant de préciser que les ennuis judiciaires du joueur n'influeront pas sur la décision du club. "Sur le fond de l'affaire, on a donné des documents donc on ne peut qu'attester de leur validité. Il faut arrêter avec cette polémique. On ne peut pas prendre la décision de discuter avec lui et aborder sans cesse la question de l'âge", explique le président, alors que le gardien a été débouté de sa plainte en diffamation contre Nicolas Philibert. Robin Leproux est également revenu sur la possibilité évoquée par Le Parisien de voir le Paris Saint-Germain évoluer au Stade de France lors de la saison 2012/2013, durant les travaux du Parc des Princes. "Jouer au Stade de France, ça me dérange", explique l'ancien patron de RTL, qui reconnaît toutefois que c'est inévitable: "La saison prochaine on jouera au Parc toute la saison. A priori le Stade de France, ce sera la saison suivante. On a regardé les différents stades. Je vis le PSG au Parc. Mais quand la maison fait des travaux, il faut bien sous-louer quelque part".