Lens vient gâcher la fête

  • A
  • A
Lens vient gâcher la fête
Partagez sur :

Le Racing Club de Lens a remporté un succès d'importance ce lundi au stade de la Licorne face à la lanterne rouge amiénoise (2-1) en clôture de la 6e journée. Les Picards qui fêtaient à cette occasion les 110 ans du club avaient évidemment envisagé une autre issue à cette rencontre. Malgré tout, les Sang et Or, largement dominateurs avant la pause, méritent ce succès qui leur permet de s'éloigner de la zone rouge.

Le Racing Club de Lens a remporté un succès d'importance ce lundi au stade de la Licorne face à la lanterne rouge amiénoise (2-1) en clôture de la 6e journée. Les Picards qui fêtaient à cette occasion les 110 ans du club avaient évidemment envisagé une autre issue à cette rencontre. Malgré tout, les Sang et Or, largement dominateurs avant la pause, méritent ce succès qui leur permet de s'éloigner de la zone rouge. Amiens, 110 ans et bon dernier. Evidemment, les Picards avaient envisagé une autre fête au stade de la Licorne. Bons derniers et à la recherche de certitudes, les hommes de Ludovic Batelli n'ont que très rarement semblé en mesure de bousculer des Lensois également coincés en bas de tableau mais bien plus entreprenants dans le jeu. De fait, dès la 4e minute, Berenguer s'offre la première frappe de la rencontre. Dans la foulée, Demont frappe le corner, Yahia place sa tête qui vient heurter la transversale (5e). Un premier avertissement sans frais qui ne fait cependant pas réagir des Amiénois aux abonnés absents. Lens maîtrise et sur un centre de Baal, Miennel dévie la trajectoire du ballon et contraint Bonnefoi à une parade réflexe (11e). Le portier fait ce qu'il peut mais cela ne va pas suffire. Sur un corner frappé par Ben Saada, tout le monde est lobé sauf Cirilli au second poteau qui marque contre son camp (1-0, 21e)... Un avantage évitable mais logique tellement les Sang et Or ont la mainmise sur cette rencontre. Ils manquent de doubler la mise sur un coup franc de Ben Saada que Bonnefoi détourne (28e). S'en suivent 3 corners et sur le dernier Bonnefoi se troue mais la défense se dégage... Yahia était intenable Mais alors qu'Amiens montre le bout de son nez pour la première fois de la rencontre, Yoann Touzghar vient placer un retourné acrobatique somptueux pour égaliser (1-1, 36e). Un but totalement contre le cours du jeu qui va avoir pour conséquence de voir les Nordistes devenir soudainement très prudents. Certes, Eduardo du gauche met encore à contribution Bonnefoi (38e) mais la suite est moins pimpante. "Sur la première période, on a fait ce qu'il fallait, et c'est cher payé de prendre ce but, certes magnifique, sur quasiment le seul tir amiénois", consent Jean-Louis Garcia à l'antenne d'Eurosport. Les deux équipes se neutralisent alors pendant de longues minutes avant que Bazile ne contraignent Fabre à une superbe parade (51e). Lens remet toutefois la marche avant avec Kondogbia (56e) puis Yahia d la tête (58e). C'est finalement Ben Saada qui est à l'origine du deuxième but de son équipe. Il feinte, combine avec Sow avant de glisser à Yahia qui ne laisse aucune chance à Bonnefoi (2-1, 70e). Une avance relativement logique malgré une domination moins nette. Mathlouthi (71e) ou Yahia de la tête (75e) tentent de crucifier des Amiénois qui ne parviendront pas à se montrer dangereux malgré une volonté évidente de bien faire. Et au terme de 6 minutes d'arrêts de jeu, Lens arrache un succès qui le propulse vers des eaux moins troubles . "C'est un soulagement, c'est le mot qui convient. On avait besoin de cette victoire. Il faudra le confirmer lors des deux prochains matches à la maison", ajoute Garcia. Pour Amiens, la fête est gâchée et la saison s'annonce bien compliquée.