Lens veut éviter la crise

  • A
  • A
Lens veut éviter la crise
Partagez sur :

LIGUE 1 - Lourdement battu par Le Mans la semaine dernière (0-3), Lens doit réagir face à Lyon lors de la 8e journée.

Lens accueille Lyon samedi à l'occasion de la 8e journée de Ligue 1. Treizième au classement, le promu nordiste reste sur une défaite cuisante face au Mans (0-3), qui a révélé des tensions au sein du club. Mais l'entraîneur Sang et Or Jean-Guy Wallemme a tenu à tout remettre à plat avant le choc face à l'OL.La déroute au Mans (0-3) le week-end dernier a laissé des traces. Et la semaine écoulée dans le Nord n'a pas vraiment ramené la sérénité dans les rangs du RC Lens. Preuve du malaise que traversent actuellement les Sang et Or, Kanga Akalé et Issam Jemaa en seraient presque venus aux mains sans l'intervention de Romain Sartre lors d'un entraînement. Ce n'est donc pas le meilleur moyen de préparer la réception de Lyon ce samedi à Bollaert, à l'occasion de la 8e journée de Ligue 1. Pour arrondir les angles et rétablir une cohésion dans son groupe, Jean-Guy Wallemme a convoqué ses joueurs. Une causerie franche et sans accroc qui a remis de l'ordre dans l'équipe selon l'entraîneur."Il faut rassembler nos forces en faisant en sorte que l'état d'esprit et l'ambiance générale nous amènent à être performants. Et pas l'inverse. Sinon, on reste trop tributaire des résultats. Si on attend de gagner des matches pour avoir une cohésion...", a expliqué Wallemme, interrogé sur le site officiel du club. Actuellement 13e du classement, Lens reste sur quatre matches sans victoire. Mais c'est surtout la manière qui inquiète, "une faillite collective", d'après le coach des Sang et Or. Pour redresser la barre, il appelle donc à une remobilisation générale: "On doit jouer comme on sait le faire. On doit avoir un respect de l'organisation. On doit mieux préparer le match mentalement. Cela doit vous faire avancer, et non pas vous inhiber. Quand on se sent en danger, il y a les anticorps qui ressortent et, justement, cela doit nous amener à être beaucoup plus prêts à affronter l'adversaire." Wallemme: "On sait qu'il y a plus de talent en face"Le discours prôné par Wallemme doit évidemment se répercuter sur le terrain. Et la venue de Lyon peut permettre de remotiver le groupe: "Contre Lyon, on doit retrouver cette peur, cette crainte de l'adversaire. Cela ne veut pas dire être inhibé mais on doit avoir cette "boule" qui doit vous sublimer. Quand vous jouez devant quarante mille spectateurs, il faut l'assumer. Quand vous jouez contre Lyon, il faut l'assumer." Impeccables en championnat comme en Ligue des Champions, les Lyonnais se déplaceront dans le Nord en pleine confiance et affronteront des adversaires dans le doute. Dans ce contexte tendu côté lensois, une nouvelle défaite serait forcément mal vécue. "Si c'était "mission impossible", on resterait à la maison... La mission, ce sera déjà que l'on puisse retrouver nos forces pour que l'on puisse rivaliser sur pas mal de niveaux. On sait qu'il y a plus de talent en face mais on doit être nous-mêmes", a rappelé Wallemme.Si l'entraîneur a décidé de tout mettre à plat, les joueurs eux ne semblent pas encore prêt à crever l'abcès. "Il n'y a aucune cassure dans le groupe. On est passé au travers de deux matches, c'est vrai. Mais il n'y a aucune sonnette d'alarme à tirer. Notre parcours n'est pas catastrophique. Il n'y avait pas de crise et il n'y a pas d'alerte. On a posé quelques problèmes sur le tapis", a déclaré Marco Ramos dans les colonnes de la Voix des Sports. Si joueurs et entraîneur n'adoptent pas le même discours, sur le terrain, cela risque de se voir. Et contre Lyon, cela pourrait bien se payer cash...