Lens sort du rouge

  • A
  • A
Lens sort du rouge
Partagez sur :

Le RC Lens a repris des couleurs, lundi, en concluant la 14e levée de Ligue 2 par une victoire acquise sur son terrain aux dépens de Sedan (4-2). Pollet, Queudrue et Ducasse, deux fois, ont rendu vains les buts de Valdivia et Diaby pour offrir trois points précieux aux Sang et Or. Des Artésiens qui s'extirpent ainsi de la zone rouge, privant du reste les Ardennais d'un retour sur le podium.

Le RC Lens a repris des couleurs, lundi, en concluant la 14e levée de Ligue 2 par une victoire acquise sur son terrain aux dépens de Sedan (4-2). Pollet, Queudrue et Ducasse, deux fois, ont rendu vains les buts de Valdivia et Diaby pour offrir trois points précieux aux Sang et Or. Des Artésiens qui s'extirpent ainsi de la zone rouge, privant du reste les Ardennais d'un retour sur le podium. Il y avait du mieux la semaine passée à Nantes, malgré la défaite, Lens a confirmé son renouveau, ce lundi, en clôture de la 14e journée de Ligue 2. Privés de succès depuis six levées, les Sang et Or ont gâté leur public de Bollaert, fidèle au poste et enthousiaste au coup d'envoi en dépit du contexte délicat. Une victoire 4-2, alors que les joueurs de Jean-Louis Garcia n'avaient trouvé la faille qu'à deux reprises depuis la mi-septembre, jamais cette saison le club artésien n'avait été à pareille fête. Ironie du sort, c'est le CS Sedan-Ardennes, meilleure attaque du championnat, qui a fait les frais de ce réveil offensif. Ainsi rassurés et désormais extraits de la zone rouge, perchés au 14e étage avec trois longueurs d'avance sur des Manceaux replongés dans le doute, les Lensois n'ont pourtant pas ménagé les nerfs de leur président ce soir encore. Dans le premier quart d'heure, ce sont en effet les Sangliers qui ouvrent la marque, sur une joie reprise de Valdivia, expédiée du gauche à l'entrée de la surface (0-1, 12e). Pollet, accroché par Lautoa, a cependant la bonne idée d'égaliser sur penalty avant la demi-heure de jeu, contraint de s'y prendre à deux fois pour transformer la sentence sifflée par M. Lavis (1-1, 27e). Les Sedanais, qui auraient pu (dû ?) bénéficier de ce même rappel à l'ordre pour des fautes de Bergdich et Yahia sur Diaby (1e) et Diallo (39e), n'auront pas eu cette chance... De fait, c'est sur un score de parité flatteur que les Lensois regagnent les vestiaires à la pause. Et c'est regonflés à bloc qu'ils vont en sortir, mordant dans le ballon pour très vite prendre l'ascendant. On joue ainsi depuis quatre minutes en seconde période lorsque Queudrue prolonge du haut du crâne un coup franc rentrant de Ben Saada (2-1, 49e). Fauvergue, puis Pogba voient dans la foulée leurs opportunités repoussées par Fabre (51e) et Bergdich (52e). La chance des Sangliers est passée... Ducasse, lui, ne manquera pas de convertir en doublé les offrandes de Bergdich (3-1, 57e) et Kondogbia (4-1, 67e). Et ce n'est pas la réduction de la marque de Diaby peu après qui changera la donne (4-2, 74e). "On a eu la baraka en première mi-temps et on a été solides et efficaces en deuxième. Ici à Bollaert, ça devrait être une arène imprenable et ce soir on s'est bougé, on a été généreux et nous avons été récompensés", dixit Démont au coup de sifflet final. Ce lundi soir, alors qu'une trêve internationale s'ouvre, le RC Lens respire.