Lens dépose les armes

  • A
  • A
Lens dépose les armes
Partagez sur :

En ne ramenant dimanche qu'un nul de Monaco, 1-1, le Racing Club de Lens a dit officiellement au revoir à l'élite du football français. Après cette 36e journée, les hommes de Bölöni, 19e au classement, accusent sept points de retard sur le premier non relégable, Nancy. Deux ans après avoir quitté la Ligue 2, les Sang et Or replongent en enfer. Pas sûr qu'ils reprennent l'ascenseur de si tôt.

En ne ramenant dimanche qu'un nul de Monaco, 1-1, le Racing Club de Lens a dit officiellement au revoir à l'élite du football français. Après cette 36e journée, les hommes de Bölöni, 19e au classement, accusent sept points de retard sur le premier non relégable, Nancy. Deux ans après avoir quitté la Ligue 2, les Sang et Or replongent en enfer. Pas sûr qu'ils reprennent l'ascenseur de si tôt. 18h48, Gervais Martel grille une nouvelle cigarette. Dans les tribunes de Louis II, le président nordiste assiste dépité au temps additionnel de Monaco-Lens. Son équipe est menée 1-0 depuis le quart d'heure de jeu et le miracle n'aura pas eu lieu. Il fallait une victoire aux hommes de Bölöni ce dimanche en Principauté pour continuer de croire à un sauvetage in extremis parmi l'élite. Le joli coup de tête de Varane à la 94e minute ne changera rien. Le Racing Club de Lens n'obtient qu'un point et dit adieu à la Ligue 1 à deux journées de la fin de la saison. Requinqués par un succès arraché devant Bordeaux quatre jours plus tôt grâce à un but du capitaine Hermach (1-0, 86e), les Lensois n'ont pu profiter de ce semblant de dynamique. Avant de mettre à terre les Girondins, ils ne s'étaient plus imposés à domicile depuis le 15 janvier contre Saint-Etienne (2-1, 20e journée). Un déficit trop important pour mériter une place en Ligue 1, à l'image de ces trois succès enregistrés lors des 18 derniers matches des Sang et Or. "La descente ne s'est pas jouée aujourd'hui, c'est sur toute la saison. On a mal débuté, c'est un ensemble de choses, le manque de réussite. A des moments on n'était pas dedans et voila, on paie ça en fin d'année" réagissait à chaud le buteur nordiste devant les caméras de Foot +. Espérons pour les dirigeants lensois que ce dernier portera les couleurs du club champion de France 1998 lors d'une saison prochaine qui ne s'annonce pas de tout repos. Alors que son club de coeur n'est pas épargné par quelques difficultés économiques, Gervais Martel ne cachait pas, en cours de saison, qu'une descente constituerait un très mauvais coup financier. En attendant de se refaire un moral et une équipe pour la très disputée Ligue 2, les Sang et Or ont peut-être entraîné les Monégasques dans leur chute. L'abattement des joueurs du Rocher au coup de sifflet final en disait long sur les conséquences d'une victoire qui leur a échappé dans les ultimes secondes. Première équipe relégable, l'AS Monaco ne compte, certes, qu'un point de retard sur Nancy, 17e, mais doit affronter Montpellier à La Mosson avant un dernier match à domicile devant Lyon...