Lens cherche son or

  • A
  • A
Lens cherche son or
Partagez sur :

Le RC Lens retrouve (encore) le purgatoire de la Ligue 2. Après une terne saison, un grand ménage était nécessaire chez les Nordistes qui s'apprêtent à se lancer dans une nouvelle reconquête, afin de retrouver un semblant de valeurs. Avec Jean-Louis Garcia à la baguette d'une équipe totalement renouvelée, les Sang et Or sont bien décidés à redorer le blason et l'image d'un club sur la voie de la résurrection.

Le RC Lens retrouve (encore) le purgatoire de la Ligue 2. Après une terne saison, un grand ménage était nécessaire chez les Nordistes qui s'apprêtent à se lancer dans une nouvelle reconquête, afin de retrouver un semblant de valeurs. Avec Jean-Louis Garcia à la baguette d'une équipe totalement renouvelée, les Sang et Or sont bien décidés à redorer le blason et l'image d'un club sur la voie de la résurrection. LA SAISON DERNIERE 36e journée, le Racing Club de Lens retrouve la Ligue 2, après un petit match nul à Monaco (1-1), seulement deux ans après l'avoir quitté. Saison cauchemardesque pour un club, amputé de ses valeurs depuis plusieurs années, malgré un public toujours aussi fidèle. C'est finalement en dehors du terrain que les Sang et Or se sont le plus illustrés la saison passée. Les altercations entre joueurs, la crise de supporters désabusés, les étranges choix tactiques d'un entraîneur dépassé par les événements et les constantes difficultés financières ont animé la fin du cataclysme lensois. Avec la pire défense après Arles-Avignon, les Nordistes ne pouvaient espérer mieux qu'une dix-neuvième place en Ligue 1. Les coupes n'auront guère mieux réussi aux hommes de Gervais Martel qui se sont inclinés dès leurs entrées en Coupe de France et Coupe de la Ligue. LE RECRUTEMENT Pour avoir les ambitions de revenir au plus vite dans l'élite, le Racing se devait de faire le grand ménage dans le club... Lazslo Bölöni n'est pas parvenu à sauver sa tête, après avoir échoué dans sa mission de maintien du club. Le prometteur angevin, Jean-Louis Garcia, sera le nouveau technicien des Sang et Or et aura la lourde tâche de relever le défi d'une remontée immédiate avec un effectif rajeuni. Avec les départs de Vedran Runje, Henri Bédimo, Sébastien Roudet, Adil Hermach, Kanga Akalé, Nenad Kovacevic, Issam Jemaa, Raphaël Varane ou encore Grégory Sertic, les Lensois ont perdu la presque totalité de leur onze titulaire. Encore sous le contrôle de la DNCG, les Nordistes ont tout de même pu faire venir de nouveaux joueurs. Ludovic Baal (Le Mans), Ali Mathlouthi et Marco Rosenfelder (Strasbourg), Pierre Ducasse (Bordeaux), Julien Toudic (Caen) et Michaël Fabre (Clermont) sont ainsi les nouvelles coqueluches Sang et Or. Franck Queudrue, Alaeddine Yahia, Eduardo, Yohan Demont ou encore Hamdi Kasraoui devront également encadrer les jeunes pousses de la Gaillette (Aurier, Touré, Kondogbia, Bergdich, Coeff, Hazard...) pour redresser la barre du club nordiste. LE JOUEUR A SUIVRE Plusieurs joueurs lensois pourraient être à surveiller de près la saison prochaine. Thorgan Hazard, frère du lillois Eden Hazard, qui pourrait éclater au grand jour en Ligue 2, Serge Aurier, qui devrait prendre beaucoup d'assurance dans un effectif où il aura de grandes responsabilités, ou encore Alassane Touré, qui aura la lourde tâche de faire oublier son compère du centre de formation de la Gaillette, Raphaël Varane. Par contre, l'attaquant brésilien Eduardo semble être le mieux placé pour être considéré comme « le joueur à suivre ». L'ancien Guingampais entre dans les plans de son nouveau coach Jean-Louis Garcia et devrait finalement continuer son aventure au RC Lens. Après avoir connu son heure de gloire un soir de finale de Coupe de France avec l'En Avant en 2009, Eduardo s'est envolé pour le Racing. Mais l'attaquant a d'avantage marqué les supporters lensois par ses tristes prestations que par ses buts... Et pourtant, depuis l'arrivée de Jean-Louis Garcia, le Brésilien semble retrouver une seconde jeunesse dans le Nord. Entreprenant et bien en jambes lors de la préparation lensoise, le numéro 11 du Racing a grandement participé au premier succès de son équipe en coupe de la Ligue samedi dernier face à Clermont (3-0), avec notamment un but à mettre à son actif. Attention des airs de "samba" pourraient retentir du côté de Lens... L'ENTRAINEUR "J'ai été recruté par Gervais Martel parce que j'attachais beaucoup d'importance à ses valeurs. Lors de nos premières discussions, on était en phase sur l'état d'esprit, sur l'image que devait véhiculer l'équipe du Racing Club de Lens à travers son passé, son histoire et ses supporters". Fan de José Mourinho, avec qui il a réalisé un stage à Chelsea, Jean-Louis Garcia incarne à lui seul le nouveau visage du Racing Club de Lens. L'ancien gardien de Nantes ou de Cannes est parvenu à installer le SCO d'Angers dans l'antichambre de la Ligue 1 et même de pouvoir prétendre à la lutte pour la montée. Malgré une belle demi-finale de Coupe de France la saison passée, Garcia a décidé de quitter le club angevin pour s'attaquer au chantier lensois. Sa venue dans le Nord semble être une heureuse idée, en témoigne la préparation de début de saison. En seulement quelques semaines, le nouveau druide est parvenu à poser sa patte sur le club et redonner quelques sourires à ses supporters. Si un Garcia réussit à Lille, pourquoi un autre ne pourrait-il le faire à Lens ? L'OBJECTIF La montée et rien d'autre... Le Racing Club de Lens ne peut se permettre d'ambitionner autre chose que le podium de Ligue 2. "Sportivement il est évident que si je suis venu au RC Lens, c'est pour ambitionner dès cette saison le podium pour remonter en Ligue 1", a affirmé Jean-Louis Garcia. Dans un championnat ô combien disputé, où ils retrouveront le Mans, Monaco, Nantes, le Havre ou encore Sedan, les Sang et Or ont à coeur de retrouver directement l'élite du football français, à l'image de leur dernier passage en Ligue 2. Les Nordistes étaient en effet sortis indemne de leur année de purgatoire lors de la saison 2008-2009. Les Lensois seront sans nul doute les grands favoris de cette nouvelle année de Ligue 2. Attention néanmoins à ne pas perdre une nouvelle fois le Nord... LE PRONOSTIC DE LA REDAC Même s'il est difficile de lancer des pronostics dans cette Ligue 2, dont les dénouements finaux sont souvent inattendus, le RC Lens est sans aucun doute un grand prétendant à l'accession en Ligue 1. Le club nordiste doit surement faire face à l'un des plus grands chapitres de son histoire. Trois mois après la fin de leur véritable fiasco, les Sang et Or espèrent repartir du bon pied. Avec Jean-Louis Garcia à la tête d'une équipe complètement reconstruite, les Lensois s'aventurent vers une saison pour le moins compliquée, où ils devront bien évidemment regagner le coeur de leur supporter pour redorer un blason noirci ces dernières années...