Lemaitre ne s'arrête plus

  • A
  • A
Lemaitre ne s'arrête plus
@ Le Dauphné
Partagez sur :

ATHLE - Le prodige français a égalé le record de France du 200 mètres.

ATHLE - Le prodige français a égalé le record de France du 200 mètres. Le Bolt français ? Toute proportion gardée, Christophe Lemaitre fait penser au prodige jamaïcain dans sa façon de dominer sa discipline. Si Usain Bolt écrase littéralement le sprint mondial depuis les Jeux Olympiques de Pékin en 2008, le natif d'Annecy vient de poser sa patte en deux jours sur la vitesse tricolore. A seulement 20 ans, la performance est remarquable. Au lendemain de sa victoire retentissante sur 100 mètres, record de France à la clé et statut de premier blanc à casser la barre des 10 secondes (9"98), Lemaitre a remis le couvert sur 200 m au plus grand bonheur de son entraîneur. Pierre Carraz avait effectivement tenu à ce que son poulain double lors des Championnats de France de Valence afin de l'endurcir et de le tester en configuration grand championnat. Ce qu'il n'avait pas fait auparavant afin de le préserver. Le pari est donc réussi avec une deuxième médaille d'or bonifiée d'un nouveau temps de référence : 20"16. Christophe Lemaitre rejoint dans l'histoire Gilles Quénéhervé qui le 3 septembre 1987 avait créé une des grosses sensations des Mondiaux de Rome en terminant deuxième du 200 m derrière la bombe américaine, Calvin Smith, vainqueur à la photo-finish. Lemaitre n'était pas encore né. Hurtis s'illustre sur 400 m. Le pensionnaire d'Aix-les-Bains restera l'homme de cette édition 2010. "C'était moins évident sur 200 m, car je n'en ai pas couru beaucoup cette année. Il fallait que j'enchaîne des courses (six au total, ndlr) pour tester ma condition physique. C'est bien pour Barcelone. J'avais besoin de ces France et de doubler pour savoir où j'en étais sur 200 m qui est quand même ma distance de prédilection. Le résultat est là, je suis très content", réagissait la nouvelle vedette de l'athlétisme français encore essoufflée devant les caméras de Canal +. Il n'a toutefois pas laissé entendre s'il doublerait également 100-200 m aux Championnats d'Europe de Barcelone à la fin du mois. Le champion du monde du 200 m juniors 2008 (20"83) penche toutefois pour la distance reine avec laquelle il avait connu la désillusion de se faire éliminer il y a 11 mois en quarts de finale du Mondial pour un faux départ. Depuis, beaucoup de choses ont changé et il débarquera en Catalogne avec une nouvelle image et une confiance gonflée à bloc. Muriel Hurtis se trouvera à peu près dans le même état d'esprit après la performance qu'elle a réalisée samedi l'ancienne élève de Jacques Piasenta sur 400 mètres, son nouveau dada. Dans la chaleur de Valence, elle a maté la concurrence et battu son record personnel en 51"82, effaçant les 52"05 du mois de juin dernier. Avec ce chrono, « Mumu » s'installe comme la meilleure Française cette année, légèrement mieux que les 51"87 réalisés par Virginie Michanol, troisième à Valence (52"95). De quoi conforter celle qui s'entraîne depuis l'année dernière avec le groupe de Renaud Longuèvre dans son choix de laisser tomber le 200 m pour le tour de piste. Lavillenie, meilleure performance de l'année Renaud Lavillenie, lui, s'est élevé encore un peu plus haut cette année en établissant à son premier essai (à l'image de son début de concours à 5,80 m ) la meilleure performance mondiale de l'année en franchissant 5,94 m. A l'occasion de cette dernière journée des Championnats de France de Valence, il efface ainsi les 5,91 m du champion du monde australien Steven Hooker. Celui qui réalise pour l'instant une saison sans faute a ensuite échoué à trois reprises à 6,02 m, dans sa tentative du record de France. A Barcelone, il ne visera que l'or.