Lemaitre: "Le top 5 en tête"

  • A
  • A
Lemaitre: "Le top 5 en tête"
Partagez sur :

Deux ans après Berlin, Christophe Lemaitre s'apprête à participer à Daegu à ses deuxièmes Mondiaux. L'occasion pour le triple champion d'Europe en titre (100 m, 200 m et 4x100 m) d'effacer le souvenir de sa disqualification en quarts de finale de la distance reine en 2009, et de confirmer sa progression face à un Usain Bolt "plus prenable".

Deux ans après Berlin, Christophe Lemaitre s'apprête à participer à Daegu à ses deuxièmes championnats du monde. L'occasion pour le triple champion d'Europe en titre (100 m, 200 m et 4x100 m) d'effacer le souvenir de sa disqualification en quarts de finale de la distance reine en 2009, et de confirmer sa progression face à un Usain Bolt "plus prenable". Ça promet ! Christophe, vous allez disputer à Daegu vos deuxièmes championnats du monde après Berlin en 2009. Quels souvenirs en gardez-vous ? Celui de votre disqualification sur le 100 m après deux faux départs ? Je n'y pensais plus, et vous venez de me le rappeler ! (rires) Non, c'est quelque chose qui est derrière moi. Cette épreuve et les différentes compétitions que j'ai pu faire depuis m'ont rendu plus fort mentalement, et m'ont permis de mieux gérer la pression des grands rendez-vous, notamment au départ. Je ne pense pas que ça se reproduira à Daegu, même si une perte de concentration peut toujours arriver à n'importe qui. Quels sont vos objectifs en Corée ? Améliorer encore vos records de France ? Vous évoquez désormais le top 5, votre ambition a évolué ? C'est surtout en termes de place que je raisonne, en effet. C'est ça le plus important. Je ne me fie pas forcément au chrono. Et vu le niveau qu'il y aura, surtout sur 100 m, plus la place sera bonne et plus le chrono sera meilleur. J'ai le top 5 en tête depuis un moment, et c'était avant de faire ce que j'ai fait cette saison. Mais comme j'ai vu que j'étais en forme, ça m'a conforté dans mon idée de départ. Usain Bolt est moins dominateur cette saison, pensez-vous qu'il puisse être battu ? Pour moi, Bolt reste le favori de ces championnats, même s'il n'a pas le meilleur chrono sur 100 m. Après, c'est sûr que même s'il n'a jamais perdu cette saison, il a quand même été en difficulté pour gagner. Donc oui, il est plus prenable que les années précédentes. "Mbandjock, quelqu'un de grande valeur" Qu'est-ce que ça peut changer pour vous ? Ça ne va pas changer mon approche de la course, en tout cas. Imaginons que je vois que je suis à côté de lui, ça va peut-être me booster et me permettre d'aller encore plus vite. Après, ce n'est qu'une hypothèse, on ne peut pas deviner comment va être la course, évidemment... Que vous inspire la suspension pour dopage de Steve Mullings ? C'est triste, parce qu'il avait déjà été pris une fois et qu'il retombe encore. Après, je ne sais pas dans quelles circonstances le produit a atterri dans son corps, mais l'expérience d'avoir déjà été pris ne lui a pas vraiment servi. Nesta Carter va le remplacer, mais ça ne changera pas grand-chose car il a lui aussi été performant cette saison. Comment allez-vous gérer l'absence de votre entraîneur Pierre Carraz, touché au dos, à vos côtés en Corée ? Ce n'est pas la première fois, et il n'y aura vraiment pas de souci. On va discuter par téléphone et grâce à Skype. Un copain de mon club l'a installé chez lui, et on va donc pouvoir discuter grâce à ça. Après, on a travaillé jusqu'au bout et dans tous les domaines, que ce soit les virages, les départs, le foncier, la musculation... Que pensez-vous du forfait de Martial Mbandjock, habituel dernier relayeur sur le 4x100 m ? Pourriez-vous, à votre tour, occuper la position de dernier relayeur ? On perd quelqu'un de grande valeur pour le relais. Il a une grande expérience et il était parmi les meilleurs Français de la saison. En ce qui concerne nos chances, je pense que le sprint national a évolué. Il suffit de voir les chronos qu'il y a, le potentiel est beaucoup plus présent. Mais il faut continuer à travailler les passages de témoin et les automatismes. Quant à ma position dans le relais, peu importe. Moi, du moment que je suis dedans, ça me va. On doit faire tout ce qui peut permettre au relais d'aller vite et d'être performant, et on verra bien ce que le staff technique décidera.