Lemaitre et Djhone répondent présents

  • A
  • A
Lemaitre et Djhone répondent présents
@ Reuters
Partagez sur :

ATHLETISME - Les deux Français se sont illustrés lors des Championnats d'Europe par équipes.

ATHLETISME - Les deux Français se sont illustrés lors des Championnats d'Europe par équipes.Sans l'échec du 4x100 mètres masculin (victime d'un passage de témoin raté, coutant de précieux points à l'équipe de France), le sprint tricolore aurait vécu une bien belle journée à Bergen, lors de la première journée de ces Championnats d'Europe par équipe. Avec une héroïne, Véronique Mang, victorieuse sur 100 mètres et auteur de la dernière ligne droite du 4x100 mètres tricolore, deuxième derrière les inévitables Russes. Mais surtout dans la foulée de son nouvel écuyer du sprint, Christophe Lemaitre. Car si Leslie Djhone s'est nettement rassuré sur son 400 mètres fétiche en se débarrassant de la pression des minima (atteint grâce à un encourageant 45'75 derrière son rival britannique Rooney, auteur de 45'67), Christophe Lemaitre lui n'en finit plus de confirmer un incroyable potentiel. Avec ce garçon, tout juste senior, l'équipe de France possède un talent pur impressionnant, franchissant les étapes semaines après semaines. Ce samedi, c'était au tour de son record personnel d'encore valser (un centième de mieux, pour un 10"02 avec un petit mètre de vent favorable). Les 10 secondes ? Il les a inévitablement dans les jambes. Lemaitre doit encore travailler ses départsA condition d'enfin parfaire des vingt premiers mètres encore nettement déficients pour lui permettre d'approcher les meilleurs. Ce 100 mètres de Bergen lui offrait un nouveau test. Après Powell à Rome il y a deux semaines, place au revenant Chambers pour qui ces Championnats par équipe sont une échéance majeure dans sa quête de meetings, toujours aussi frileux à l'idée de l'accueillir. Et le Britannique n'a pas failli, confirmant son retour en renouant avec un chrono sous les 10 secondes (9"99). Trois petits centièmes devant Lemaitre qui lui aura fait sentir dans les derniers mètres la puissance de son finish et l'étendue de ses possibilités de progression. Car le Français a démontré encore qu'il lui reste du travail pour se joindre aux cadors du sprint. Après avoir déjà montré une compréhensible fébrilité à l'occasion de son premier rendez vous sénior (faux départ à Berlin en quarts des Mondiaux), Lemaitre a récidivé en mai à Marseille avant de partir très moyennement face à Powell à Rome. Ce samedi, une nouvelle fois, le jeune français a failli dans l'exercice du start. Trop pour accrocher Chambers. Pas assez toutefois pour ne pas rêver de prochains chronos à un chiffre qui lui tendent désormais les bras. Les beaux jours du sprint français pourraient bien devenir synonymes d'un nom, celui de Lemaitre. Dès Barcelone ?Dimanche, l'équipe de France a finalement terminé à la quatrième place de l'épreuve, derrière la Russie, la Grande-Bretagne et l'Allemagne. Lavillenie a toutefois remporté le concours de la perche avec un saut à 5,70 m, Mbandjock s'est imposé sur le 200 m en 20"55, tandis que Tamgho a pris la troisième place du triple saut avec un bond à 17,10 m.