Lemaitre encore plus fort !

  • A
  • A
Lemaitre encore plus fort !
Partagez sur :

L'été n'a même pas débuté et Christophe Lemaitre est déjà sur le devant de la scène. Après un hiver basé sur le travail, le triple champion d'Europe a battu son propre record de France du 100 mètres, mardi, lors du meeting de Montreuil, en signant un temps de 9"96. De leur côté, Renaud Lavillenie et Teddy Tamgho ont également brillé.

L'été n'a même pas débuté et Christophe Lemaitre est déjà sur le devant de la scène. Après un hiver basé sur le travail, le triple champion d'Europe a battu son propre record de France du 100 mètres, mardi, lors du meeting de Montreuil, en signant un temps de 9"96. De leur côté, Renaud Lavillenie et Teddy Tamgho ont également brillé. Un apéritif qui met l'eau à la bouche. Alors que les Mondiaux n'auront lieu qu'à la fin du mois d'août (du 27 août au 4 septembre), Christophe Lemaitre montre déjà qu'il faudra bel et bien compter sur lui cette année. Pour son quatrième 100m de l'année, mardi à Montreuil, le triple champion d'Europe a en effet signé un nouveau record de France, avec un temps de 9"96, soit un centième de mieux que son précédent record, réalisé en août 2010 à Rieti (9"97). "C'est une très bonne performance, explique après coup le Français, qui termine la course un petit centième derrière Yohan Blake (9"95). Je progresse. Le travail d'hiver qui m'avait pénalisé en salle, porte ses fruits." Une performance qui promet en tout cas un bel été pour l'athlète, pas encore âgé de 22 ans. "On n'est que début juin, confirme-t-il au micro de Canal + Sport. Je n'ai pas encore réalisé la course parfaite donc je pense que c'est de bon augure. Désormais, je dois être régulier autour de ces chronos et descendre encore." Tamgho défie Idowu Bonne nouvelle pour l'athlétisme tricolore, Christophe Lemaitre n'a pas été le seul à briller du côté de la Seine-Saint-Denis. Auteur de la meilleure performance mondiale de l'année en triple saut avec un triple bond à 17,67m, Teddy Tamgho a parfaitement répondu à Philips Idowu, son principal rival en vue des Mondiaux. En effaçant la marque de l'Anglais, 17,59m, l'élève d'Ivan Pedroso a envoyé un message fort au Britannique, qu'il retrouvera dès samedi à New York, dans le cadre de la Diamond League. Enfin, dernier moment marquant de ce meeting, le duel que se sont livré Renaud Lavillenie et Romain Mesnil à la perche, avec une victoire finale pour le Clermontois, grâce à un saut à 5,83m synonyme de meilleure performance mondiale de l'année. Derrière, son concurrent est resté à 10cm, mais valide lui aussi ses minima dans l'optique de Daegu. "C'est bien, je ne suis pas surpris par Romain. Ça motive d'avoir ces duels. On sait qu'à 5,70m ou 5,80m on n'est pas tout seul, donc ça nous pousse", glisse pour conclure Lavillenie au micro de la chaîne cryptée.