Lemaitre en mode reprise

  • A
  • A
Lemaitre en mode reprise
Partagez sur :

Pour son premier 60 m de l'année en salle, le Français Christophe Lemaitre s'est contenté samedi de 6"67 (5e), juste devant le Britannique et autre tête d'affiche de ce meeting de Stuttgart, Mark Lewis-Francis (6"70). La victoire est revenue à l'Américain Rodgers (6"56). Myriam Soumaré, elle, a terminé deuxième chez les dames (7"23) alors que Garfield Darien prend la cinquième place du 60 m haies.

Pour son premier 60 m de l'année en salle, le Français Christophe Lemaitre s'est contenté samedi de 6"67 (5e), juste devant le Britannique et autre tête d'affiche de ce meeting de Stuttgart, Mark Lewis-Francis (6"70). La victoire est revenue à l'Américain Rodgers (6"56). Myriam Soumaré, elle, a terminé deuxième chez les dames (7"23) alors que Garfield Darien prend la cinquième place du 60 m haies. Il ne fallait pas s'attendre à des merveilles. Après trois semaines de stage intensif sous le soleil de Miami, Christophe Lemaitre débarquait à Stuttgart dans un état loin de la forme olympique. Les séances du groupe de Renaud Longuèvre principalement axées sur le physique n'offraient donc pas forcément des perspectives de victoires pour le jeune Français. Engagé sur 60 mètres, le triple champion d'Europe de Barcelone 2010 (100 m, 200 m, 4 x 100 m) s'est contenté de 6"67 et d'une cinquième place à l'issue d'une course remportée par l'Américain Rodgers (6"56). L'année dernière, Lemaitre avait réalisé 6"64 à Aubière pour sa première sortie sur la distance. Pas de quoi s'affoler donc d'autant que l'Anglais Mark Lewis-Francis, son dauphin à Barcelone sur 100 m, ne fait pas mieux (6"70). En quête d'améliorer son départ, un de ses points faibles, l'élève de Pierre Carraz ne regrettera pas son passage à Stuttgart où il fut crédité du meilleur temps de réaction (0,131). Myriam Soumaré, championne d'Europe de la discipline, repartira quant à elle d'Allemagne avec une victoire sur le 200 m (23"53). Un peu plus tôt, elle avait signé le deuxième temps du 60 m (7"23) derrière l'Ukrainienne Olesya Povh (7"14). La finale du 60 m haies valait aussi le détour. Et c'est David Oliver, roi des haies en 2010, qui a survolé les débats avec un chrono de 7"37, MPM de l'année, effaçant la marque qu'il avait établie en demi-finale. L'Américain a devancé le Britannique Andrew Turner (7"63) alors que le Français Garfield Darien se classe 5e (7"86). Quant au Cubain Dayron Robles, recordman du monde du 110 m haies, il termine dernier en 9"05. A la perche, le grand déçu du jour se nomme Renaud Lavillenie. Après trois victoires de rang, l'intéressé s'est heurté à une barre de 5,77 m, se contentant pour le coup de la troisième place du meeting, avec un bond à 5,60 m...