Lemaitre double la mise !

  • A
  • A
Lemaitre double la mise !
@ Reuters
Partagez sur :

ATHLETISME - Après son sacre sur 100 m, Christophe Lemaitre a décroché l'or sur 200 m.

ATHLETISME - Après son sacre sur 100 m, Christophe Lemaitre a décroché l'or sur 200 m. Où s'arrêtera-t-il ? Deux jours après sa médaille d'or du 100 m, Christophe Lemaitre a décroché le titre de champion d'Europe du 200 m vendredi à Barcelone. Auteur d'une dernière ligne droite extraordinaire, qu'il a entamé en sixième position, le sprinteur d'Aix-les-Bains s'est arraché pour s'imposer sur le fil en 20''37 devant le Britannique Christian Malcolm (20''38). Déjà médaillé de bronze sur 100 m, Martial Mbandjock a de nouveau décroché la troisième place (20''42). Auteur du meilleur temps des demi-finales jeudi (20''39), Lemaitre avait hérité pour cette finale du couloir 5, entre ses deux principaux rivaux, le Norvégien Jaysuma Saidy Ndure et le Britannique Christian Malcolm. A l'image de la finale du 100 m, le Tricolore prenait un départ très moyen et était rapidement distancé par les autres concurrents dans le virage. Mais une nouvelle fois, le natif d'Annecy allait réaliser un finish époustouflant. Allongeant sa longue foulée, le recordman de France de la distance remontait un à un ses partenaires dans la dernière ligne droite jusqu'à casser sur la ligne pour devancer d'un petit centième un Malcolm incrédule, qui ne manquait toutefois pas de saluer la performance de son jeune rival au micro de France Télévisions: "c'est un fantastique talent que je tiens à saluer, c'est formidable pour l'Europe d'avoir de tels talents capables de rivaliser avec les athlètes des Etats-Unis et des Caraïbes". Écoutez Christophe Lemaitre au micro de Henry de Laguérie : Resté dans le sillage du Britannique durant toute la course, Martial Mbandjock, qui avait hérité du couloir 8, est parvenu à décrocher une belle médaille de bronze en 20''42, loin devant un autre britannique Marlon Devonish (20''62) et Saidy Ndure (20''63). Le troisième tricolore engagé dans cette finale, David Alerte s'est en revanche arrêté en pleine course, visiblement victime d'un problème musculaire. Pas de quoi gâcher la fête tricolore. "C'est un grand bonheur, vu ce que j'avais fait hier (Mbandjock n'avait réalisé que le sixième temps des demi-finales, 20''62). Après c'est une course, un jour, il ne fallait pas se fier à ce qui s'est passé hier. Ça se joue à pas grand chose... Je pense que j'ai fait une grosse erreur en regardant à l'intérieur. Mais la logique est respectée, c'est bien. Je suis arrivé avec le troisième-quatrième temps européen, donc c'est bien". Même joie contenue de la part de Christophe Lemaitre, interviewé quelques minutes plus tard en direct dans le journal de 20 heures sur France 2: "Je suis content de ce que j'ai fait, une course de folie, j'ai dû me battre jusqu'au bout. J'avais les jambes lourdes mais je suis super content. C'était un virage vraiment difficile, j'étais cinquième ou sixième, puis j'ai cassé comme un malade. J'ai dû attendre de voir le panneau pour être sûr! Je n'ai rien voulu lâcher parce que je voulais me battre jusqu'au bout. Après le 100 mètres, la suite, ce n'était que du bonheur, du bonus. C'est clair que j'ai cinq ans d'athlétisme, je ne pensais pas arriver à ce niveau si rapidement. J'espère que je vais profiter de cette lancée pour aller plus loin". La nouvelle pépite du sprint tricolore, âgée de seulement 20 ans, pourrait bien décrocher une troisième médaille dès dimanche avec ses coéquipiers du relais 4x100 m.