Léger coup d'arrêt pour MU

  • A
  • A
Léger coup d'arrêt pour MU
Partagez sur :

Dépossédé provisoirement de son fauteuil de leader par son rival de City, facile vainqueur dans l'après-midi d'Aston Villa (4-0), Manchester United a repris la première place du classement en obtenant le nul sur la pelouse de Birmingham (1-1), mardi soir lors de la 20e journée de Premier League. Mais les Red Devils peuvent regretter d'avoir été rejoints en fin de match suite à un but litigieux.

Dépossédé provisoirement de son fauteuil de leader par son rival de City, facile vainqueur dans l'après-midi d'Aston Villa (4-0), Manchester United a repris la première place du classement en obtenant le nul sur la pelouse de Birmingham (1-1), mardi soir lors de la 20e journée de Premier League. Mais les Red Devils peuvent regretter d'avoir été rejoints en fin de match suite à un but litigieux. Le déplacement de mardi soir à St.Andrew's, lors de la 20e journée de Premier League, avait tout du match piège pour Manchester United. Car, malgré sa modeste 18e place, Birmingham est réputé solide sur sa pelouse, comme en atteste sa seule défaite concédée en huit matches sur ses terres pour seulement six buts encaissés, et a été exempté de Boxing Day dimanche, son match face à Everton ayant été reporté. Dépassé provisoirement au classement par son rival de Manchester City, large vainqueur un peu plus tôt d'Aston Villa (4-0), MU, seule équipe invaincue depuis le début de la saison mais à la peine à l'extérieur (une seule victoire pour six nuls), a dû se contenter du partage des points (1-1), après avoir enchaîné quatre succès consécutifs. Un nul qui permet aux Red Devils de reprendre la première place, mais qui leur laissera beaucoup de regrets. Privé de Nani et Park et émoussé physiquement après sa victoire de dimanche face à Sunderland (2-0), Manchester s'en remettait à ses vieilles gloires pour faire la différence. Il s'en fallut en effet de peu pour que Ryan Giggs ouvre rapidement le score. Mais son centre, transformé en lob sur le gardien Ben Foster, échoue sur le poteau opposé (18e). Birmingham réagit par deux frappes de Gardner, mais non cadrées (38e et 41e). Après une première période équilibrée où les hommes d'Alex McLeish ont rivalisé avec ceux de son ancien mentor à Aberdeen Sir Alex Ferguson, les Red Devils passent la vitesse supérieure au retour des vestiaires. L'égalisation litigieuse de Bowyer Auteur d'un doublé dimanche face aux Blacks Cats, Dimitar Berbatov va être à l'origine de ce déclic. Sur un ballon en profondeur, le Bulgare dévie d'une subtile talonnade dans la course de Gibson, qui lui remet dans l'axe. L'ancien attaquant de Tottenham trompe Foster d'une frappe du droit (1-0, 58e). Dans la foulée, Berbatov est tout proche d'un nouveau doublé, mais son tir soudain, précédé d'un joli crochet pour effacer son vis-à-vis, échoue sur le poteau (60e). Alors que MU semble se diriger tout droit vers un cinquième succès consécutif, le deuxième à l'extérieur cette saison, Birmingham arrache le nul sur une action très litigieuse. A la suite d'un centre venu de la droite, Zigic s'appuie sur Ferdinand et dévie le ballon de la main pour Bowyer qui tacle pour pousser le ballon au fond des filets (1-1, 90e). Malgré une faute évidente du grand attaquant serbe, l'arbitre valide le but et permet aux Blues de décrocher un point inespéré et de s'éloigner ainsi de la zone rouge. Stoppés dans leur élan, les Red Devils récupèrent tout de même la première place, avec le même nombre de points que les Citizens... mais deux matches en moins.