LeBron James, ce héros !

  • A
  • A
LeBron James, ce héros !
Partagez sur :

Tout juste sacré MVP de la saison régulière, LeBron James a de nouveau ébloui de sa classe la rencontre entre les Cavaliers et le Magic, dans la nuit de vendredi à samedi en finale de la conférence est. Auteur de 35 points, King James a donné la victoire aux Cavs (96-95) en inscrivant un trois points au buzzer. Ce succès permet à Cleveland d'égaliser à une manche partout dans cette série face à Orlando.

Tout juste sacré MVP de la saison régulière, LeBron James a de nouveau ébloui de sa classe la rencontre entre les Cavaliers et le Magic, dans la nuit de vendredi à samedi en finale de la conférence est. Auteur de 35 points, King James a donné la victoire aux Cavs (96-95) en inscrivant un trois points au buzzer. Ce succès permet à Cleveland d'égaliser à une manche partout dans cette série face à Orlando.Craig Ehlo est vengé. Vingt ans après. Et deux décennies après avoir vu Michael Jordan ruiner leurs espoirs et torturer, une première fois, l'infortuné Craig Ehlo, les fans des Cavs tiennent, eux-aussi, leur revanche. En 1989, Ehlo pensait en effet avoir offert la qualification à Cleveland d'un layup inscrit à trois secondes de la fin de la manche décisive du premier tour entre Cavs et Bulls, mais c'est bien His Airness qui avait eu le dernier mot en enquillant un panier de la victoire bon pour les meilleures pages des manuels d'histoire de la Ligue.Mais cette fois, le numéro 23 porte l'uniforme des Cavs. Et ça change tout. Car si certains ne manquaient pas, encore récemment, de faire remarquer que LeBron James tardait à prendre ses responsabilités dans les instants cruciaux - son unique buzzer-beater en six ans de carrière en attestant selon eux, le MVP 2009 a apporté la meilleure des réponses: un trois points inscrit à la sirène sur la tête d'Hedo Turkoglu et synonyme de victoire capitale pour les Cavaliers. King James n'avait pourtant eu qu'un seconde pour se défaire du marquage du Turc près de la ligne des lancers, récupérer la remise en jeu de Mo Williams, se retourner face au panier et s'élever dans les airs pour déclencher ce tir amené, lui aussi, à rentrer dans les annales. Au contraire de l'ancien Bull, ce panier capital n'est certes pas synonyme de qualification, mais grâce à lui, les Cavaliers peuvent encore croire en une nouvelle apparition en finale NBA, deux ans après y avoir reçu la leçon par les Spurs. Mike Pietrus solide en défenseCar comme Ehlo, Turkoglu aura d'autant plus de mal à digérer cette infortune qu'il a bien cru être le héros de la soirée en rentrant, avec une seconde à jouer, un panier permettant à Orlando de passer en tête pour la deuxième fois de la soirée... A l'instar de la première manche, les Floridiens ont en effet dû encore courir après le score l'essentiel de la rencontre. Et après avoir compté, mercredi, 15 points de débours à la pause, c'est ainsi cette fois 23 points de retard que le Magic a accusé au cours du deuxième quart! Insuffisant, donc, pour décourager les troupes de Stan Van Gundy.Leur faux-départ oublié, les visiteurs se sont notamment rassurés avant la pause en passant un 10-2 aux Cavs grâce à Rashard Lewis, meilleur marqueur des siens avec 23 points. Encore rejeté à dix longueurs à l'entame de la dernière ligne-droite, le Magic a alors pu s'appuyer sur Courtney Lee et Mickael Pietrus, respectivement 11 et 10 points au compteur, le Guadeloupéen signant un réussi 4 sur 5 aux tirs. Grâce à eux, Orlando a pu revenir au contact, puis passer brièvement devant alors que l'horloge égrenait les cinq dernières minutes. Et si Mo Williams parvenait néanmoins à redonner de l'air à Cleveland, Turkoglu, 21 points à 9 sur 17 aux tirs au final, se montrait donc décisif en attaque et Pietrus précieux en défense en contrant une première fois LeBron James puis en le poussant à un marché malvenu à 30 secondes de la sirène. Mais puisqu'une seconde a suffi à King James, ces efforts sont finalement restés bien vains... Auparavant, LeBron James avait livré son récital habituel avec 32 points à 12 sur 23 aux tirs, 4 rebonds et 5 passes. Et il fallait bien ça pour venir à bout de la résistance des Floridiens. Car si Orlando a pu s'appuyer sur la force de son collectif, Dwight Howard, certes moins à son aise que lors du match 1, complétant ainsi le tableau avec 10 points et 18 rebonds au compteur, les seconds rôles des Cavs ont été plus à la peine. Dans le sillage de James, Mo Williams a bien inscrit 19 points, mais à 7 sur 21 aux tirs, Zydrunas Ilgauskas se montrant, lui, plus productif sous les panneaux avec ses 12 points et 15 rebonds. Il faudra pourtant que les Cavaliers avancent groupés pour confirmer cette victoire miraculeuse lors des deux prochaines manches à Orlando.