Le week-end au rebond

  • A
  • A
Le week-end au rebond
Partagez sur :

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A. Avec, lors de la 21e journée, le nouveau succès du leader choletais à Roanne (71-64), la victoire de Pau-Orthez face au vainqueur de la Semaine des As, Gravelines-Dunkerque (82-69), la nouvelle défaite du Havre face à Nancy (70-77) et l'énième raté dans le money-time de Poitiers qui reste à portée de la zone rouge.

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A. Avec, lors de la 21e journée, le nouveau succès du leader choletais à Roanne (71-64), la victoire de Pau-Orthez face au vainqueur de la Semaine des As, Gravelines-Dunkerque (82-69), la nouvelle défaite du Havre face à Nancy (70-77) et l'énième raté dans le money-time de Poitiers qui reste à portée de la zone rouge. LE TOP : Pau-Orthez Gravelines-Dunkerque n'a pas longtemps fêté son retour sur le parquet béarnais, terre de sa récente victoire à la Semaine des As. Les Nordistes ont buté sur un bon Pau-Orthez, évoluant dans la foulée d'un Teddy Gipson affichant 14 points, 6 rebonds, 5 passes et 3 interceptions à sa feuille de stats. En l'absence de Georgi Joseph, l'intérieur a tenu le coup, porté par les 23 rebonds d'Antoine Mendy (12) et Junior Elonu (11). Et Pau-Orthez remporte un sixième succès consécutif à domicile... Neuvième, à égalité de point avec le huitième, le MSB, l'Elan peut croire aux Play-Offs. LE FLOP : Le Havre Le STB n'avance plus. La défaite ce samedi face à Nancy à domicile est la 9e sur les onze derniers matches. Avec deux victoires de retard sur la huitième place, les playoffs s'éloignent pour les Normands malgré les 21 points de Nick Pope et la prestation encourageante de son pivot Nate Fox (11 points, 9 rebonds). Mais, s'incliner en fin de match malgré la bagatelle de 22 rebonds offensifs pris semble inquiétant. Même face à un Sluc déterminé à s'accrocher au leader choletais en compagnie de Roanne. LE JOUEUR : Randal Falker Si Cholet a pu passer un week-end tranquille suite à sa victoire vendredi à Roanne (71-64), il le doit surtout au gros match de Randal Falker, monsieur propre au shoot (9 sur 9 au tir pour 18 points marqués). Impérial dans la raquette face à Alex Dunn (7 rebonds dont 3 offensifs), leader intraitable à l'intérieur en l'absence de Luc-Artur Vebobe, il ajoute désormais à sa palette défensive connue depuis 2008 un bel allant au moment de scorer. Sur les cinq derniers matches, il dépasse les 20 d'évaluation, une statistique proche de celle de Samuel Mejia ! LA STAT : 20 Comme le nombre de passes décisives réussies vendredi par Matt Walsh à l'Astroballe face à Vichy (101-88). L'ancien ailier des Florida Gators a éclaboussé le match de son talent, faisant encore un peu plus oublier ses minces prestations de janvier. Avec 38 d'évaluation, soit à une unité du record de la saison détenu par son coéquipier Pops Mensah-Bonsu, l'Américain a multiplié les cadeaux tout en trouvant le moyen d'inscrire 13 points... échouant à deux passes des 22 unités de Laurent Sciarra contre Le Mans le 13 janvier 1996. LA PHRASE : "Lorsqu'on perd de peu, on dit que c'est de la faute de l'entraîneur. On va donc dire que c'est de ma faute", de Ruddy Nelhomme (Poitiers). L'entraîneur du PB86 livre un constat amer, presque impuissant à "La Nouvelle République". Les Poitevins se sont encore inclinés dans le money-time pour signer une quatrième défaite en cinq matches joués aux Arènes. Cette fois, c'est le petit arrière d'Orléans, Tajuan Porter, qui a joué le rôle récurrent du bourreau avec 13 points marqués dans le dernier quart-temps. Battu 68-70, Poitiers reste à portée de Limoges et Vichy avant l'accueil de Pau-Orthez. La Coupe de France mardi à Bourg-en-Bresse (10 e de Pro B) pour le compte des huitièmes de finale doit permettre de relancer la machine.