Le week-end au rebond

  • A
  • A
Le week-end au rebond
Partagez sur :

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A. Avec, lors de la 19e journée, la prise de pouvoir de Chalon-sur-Saône, qui a rejoint Cholet en tête après sa victoire à Strasbourg (79-78). Villeurbanne, grâce notamment à Pops Mensah-Bonsu, redevient crédible tandis que Roanne, à l'image de Ricky Davis, s'est effondré contre Nancy (74-78).

Des paroles aux actes, retrouvez tout ce qui s'est dit et passé ce week-end sur les parquets de Pro A. Avec, lors de la 19e journée, la prise de pouvoir de Chalon-sur-Saône, qui a rejoint Cholet en tête après sa victoire à Strasbourg (79-78). Villeurbanne, grâce notamment à Pops Mensah-Bonsu, redevient crédible tandis que Roanne, à l'image de Ricky Davis, s'est effondré contre Nancy (74-78). LE TOP : Chalon-sur-Saône Changement de leader en tête du championnat. Si Cholet s'accroche à la pole malgré sa défaite à l'Astroballe (voir plus bas), c'est Chalon-sur-Saône qui a pris les commandes du championnat, samedi soir, à l'issue de la 19e journée de Pro A. Même sans son ailier vedette Blake Schilb, privé du déplacement à Strasbourg en raison d'une douleur persistante à la cuisse droite, l'Elan a su s'imposer sur le parquet de la SIG au terme d'une rencontre serrée jusqu'au bout, en fait jusqu'à un tir primé de Nicolas Lang dans la dernière minute qui a scellé le sort du match (79-78). Avec 15 points et 5 rebonds chacun, Michel Jean-Baptiste Adolphe et Ilian Evtimov ont permis aux récents finalistes de la Semaine des As de signer un cinquième succès en six sorties. Preuve qu'il faudra compter sur les hommes de Gregor Beugnot lors des play-offs. LE FLOP : Roanne L'entraîneur de Roanne, Jean-Denys Choulet, était abattu après la défaite de ses joueurs contre Nancy (74-78), vendredi soir à la Halle Vacheresse. La troisième de suite après celles subies contre Gravelines-Dunkerque lors de la Semaine des As et le Paris-Levallois. "A l'extérieur, ça pose souci. Ce n'est pas sur la volonté ni sur l'intensité mais sur l'efficacité et la lucidité. Le problème, il est là, a expliqué sur le site du club le coach ligérien, par ailleurs très inquiet concernant sa dernière recrue Ricky Davis, qui a rendu sa deuxième copie blanche d'affilée à 0 point et -3 d'évaluation. Pour lui, je ne sais pas quoi faire. C'est compliqué. Si je ne le mets pas (sur le terrain), il est mort. Déjà que certains ne comprennent pas (pourquoi il joue), mais là... Il y a une saison à faire, hein..." LE JOUEUR : Pops Mensah-Bonsu (Villeurbanne) Auteur de 27 points à 9/12 aux tirs et 9/11 aux lancers francs, 13 rebonds, 2 passes, 3 interceptions, 1 balle perdue et 9 fautes provoquées en 29 minutes de jeu, soit 39 d'évaluation, samedi soir contre Cholet (89-77), Pops Mensah-Bonsu a convaincu tout le monde pour ses débuts avec Villeurbanne. A commencer par son coach, Nordine Ghrib. "Pops nous amène des choses intéressantes sur l'intensité, sur la défense aussi. En attaque bien sûr, il y a des situations où il fait la différence et marque des points. C'est une bonne pioche. Son apport met la pression sur tout le monde", a ainsi réagi l'entraîneur de l'Asvel sur le site du club. "J'ai essayé de jouer dur dès mon premier match", a commenté sur Sport+ l'intérieur britannique, passé par la NBA. Avec lui, la Green Team, qui avait battu Nancy le week-end dernier, redevient ambitieuse. LA STAT : 5 Battu par Le Havre samedi soir (74-93), son cinquième revers consécutif en championnat, Limoges possède désormais deux victoires de retard sur le Paris-Levallois, premier non relégable. Autant dire que le maintien sera compliqué, voire impossible, pour le CSP. "On n'a rien montré. Pas de défense, pas de collectif, des joueurs qui n'en font qu'à leur tête !, a réagi le coach limougeaud Zare Markovski en conférence de presse, propos relayés par le site catch-and-shoot.com. On a eu beau mettre des tactiques au point dans la semaine, ils ont été incapables de reproduire ce qu'on avait préparé. Ce soir, je n'ai pas vu d'équipe, on ne pourra pas s'en sortir comme ça. On s'enfonce, on n'y est pas." Avec Roanne, Le Mans et Chalon-sur-Saône au programme des trois prochaines journées, le promu doit s'attendre au pire. LA PHRASE : "Je reste à l'Elan... pour l'instant", Laurent Sciarra (Pau-Lacq-Orthez) Le meneur de jeu de Pau-Lacq-Orthez, Laurent Sciarra, n'a pas voulu s'étendre sur les rumeurs qui annoncent sa retraite anticipée et son probable départ pour intégrer le staff du Paris-Levallois. "Je suis salarié du club, je reste à l'Elan... pour l'instant, a-t-il indiqué à la presse après la victoire des Béarnais face à Hyères-Toulon vendredi soir (82-70). Moi, je n'ai aucune volonté. Pour l'avenir, on verra ce qui se passera. Je suis salarié jusqu'au 30 juin à l'Elan Béarnais. Comme vous savez tout, les journalistes, vous marquez ce que vous savez. Si vous en savez plus, vous marquez plus. Ou alors vous vous retournez vers les gens qui savent. Mon avenir est comme beaucoup de joueurs qui ont joué ici, tu ne sais pas ce qui va t'arriver. Mais moi, je sais ce que je veux et ce n'est surtout pas à vous que je vais le dire."